HOMEPAGE

Vie&Travail

 

« L’environnement est un secteur dans lequel vous pouvez utiliser tout ce que vous avez appris »

 
photo:  (radio.cz)
 

Jana Davidová a quitté Prague après le bac pour étudier à Dijon. Une petite dizaine d’années après, elle ne rentre dans son pays que quelques fois par an. Basée à Londres, elle voyage vers différents continents pour une organisation environnementale qui regroupe les plus grandes villes de la planète. L’occasion de parler avec elle d’études, d’écologie, de Prague et du Brexit.

 

« Ce qu’on a appris à Sciences-Po Dijon, cela ne concerne pas seulement les relations internationales, la politique ou l’économie mais aussi la manière d’être capable de travailler rapidement, de travailler avec les autres. Ce sont des compétences que j’utilise maintenant, à Londres ou en Chine. »

Après Sciences-Po vous avez étudié le chinois pendant un an. Maintenant vous travaillez dans l’environnement, vous pouvez nous expliquer ce que vous faites ?

« Je travaille pour une organisation qui s’appelle C40, ou C40 Cities Climate Leadership Group, un réseau qui regroupe les plus grandes villes du monde pour connecter les municipalités entre elles et les encourager à collaborer autour des défis du changement climatique et de l’environnement. C’est vraiment un réseau très international. Je parle six langues et c’est très utile actuellement dans ce que je fais. Je voyage beaucoup, en Chine, en Asie, au Mexique et aux Etats-Unis. »

Ça doit être un métier qui fait envie à de nombreux millenials…

« Je l’espère, j’espère que cela peut en inspirer. L’environnement est un secteur dans lequel vous pouvez utiliser tout ce que vous avez appris, que vous soyez ingénieur, expert en politique ou même artiste. Tous ces métiers peuvent contribuer à essayer de changer la manière de vivre afin de mieux respecter la nature. »

Avez-vous trouvé cet emploi juste après votre année d’étude du mandarin en Chine ?

« Après Dijon j’ai fait un master à Sciences-Po Paris et un double-diplôme avec la London School of Economics. Après mon année de master j’ai eu l’occasion d’avoir une bourse pour aller étudier un an en Chine. Tout de suite après j’ai trouvé ce boulot à Londres dans cette organisation internationale. »

Prague vous manque-t-elle ?

« Oui, beaucoup. Ma famille est toujours à Prague et ailleurs en République tchèque, du coup j’essaie de rentrer deux ou trois fois par an. Je n’ai pas eu l’opportunité de travailler à Prague, mais peut-être qu’à l’avenir… »

Le Brexit risque-t-il d’influer sur votre avenir ?

« Pour l’instant on ne sait pas trop, il y a encore beaucoup d’incertitudes. Mais il paraît que les citoyens de l’UE ne seront pas trop affectés, en tout cas dans un avenir proche. Si je dois quitter la Grande-Bretagne dans le futur ce ne sera pas un grand problème, mais pour le moment on ne sait pas ce qui va se passer… »

 
 
Auteur: Český rozhlas Radio Praha
 
Ajoutée: 06.08.2019
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Vie&Travail
 
 

200 000 personnes ont protesté à...

Un peu plus de 200 000 personnes, selon la police, se sont rassemblées, ce samedi après-midi, sur l...

 
 
Vie&Travail
 
 

Pavel Fischer : « Les gens ont pris...

Candidat malheureux à l’élection présidentielle en 2017, ancien ambassadeur tchèque en France, Pavel...

 
 
Vie&Travail
 
 

Climat : la faculté de Lettres...

Depuis le début de l’année, le mouvement lycéen ‘Fridays for future’ rassemble régulièrement à Prague des...

 
 
Vie&Travail
 
 

L’oie de saint Martin, une tradition...

Le 11 novembre est certes entré dans l’histoire comme le jour de l’armistice de 1918, mais cette journée...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…