HOMEPAGE

Culture

 

A Bruxelles, le 30e anniversaire de la révolution de Velours se décline en concerts, débats et événements artistiques

 
photo:  (radio.cz)
 

Comme la plupart des institutions tchèques, le Centre tchèque de Bruxelles se prépare lui aussi aux célébrations du trentième anniversaire de la révolution de Velours. C’est avec du jazz que commence ce cycle d’événements organisés dans la capitale belge jusqu’à fin novembre. Pour en parler, Radio Prague Int. a interrogé la directrice du Centre tchèque, Jitka Pánek Jurková.

 

« Nous avons choisi un morceau spécifique, le mélodrame Mystery of a Man écrit par Emil Viklický pour le lancement de la saison consacrée au 30e anniversaire de la révolution de Velours. Mais nous sommes très fiers d’avoir lancé cette collaboration prestigieuse dans le domaine du jazz entre Emil Viklický et le Jazz Station Big Band de Bruxelles, dans le cadre de ce projet. Nous sommes également très heureux d’accueillir Stéphanie Coerten et Bai Kamara, deux artistes reconnus qui vont être les narrateurs de ce mélodrame. Evidemment le jazz est apprécié en Tchéquie comme en Belgique. Cette musique a joué un rôle incontournable dans l’évolution politique du pays. Nous voulons également porter l’attention sur cet aspect à l’occasion d’une discussion entre historiens tchèques et belges qui se déroulera avant le concert. »

Vous mettez également à l’honneur la première épouse de l’ancien dissident et premier président de la Tchécoslovaquie après 1989, Václav Havel. Olga Havlová a en effet joué un rôle important à ses côtés pendant toutes les années de dissidence.

« Avec l’ambassade de République tchèque et la représentation tchèque auprès de l’Union européenne, et avec nos partenaires slovaques évidemment, nous avons décidé d’inviter le public à découvrir le film Olga. Il s’agit d’un documentaire consacré à l’épouse de Václav Havel. Le rôle des femmes dans la dissidence est souvent négligé. Souvent elles ont choisi de sacrifier leur carrière et de soutenir leur mari dans leur combat. Je crois que cela ne rend pas leur contribution moins essentielle. Olga Havlová a su garder ses qualités humaines principales, dans sa capacité à rester sobre et critique, même après le déménagement de la dissidence au Château de Prague. »

Le 27 octobre prochain, vous organisez un événement intitulé Revolution is not a Garden Party. De quoi s’agit-il ?

« C’est une référence à une pièce de théâtre de Václav Havel (Fête en plein air, ndlr). Il s’agit d’une journée au centre BOZAR, à Bruxelles, qui rassemblera des débats, des projections, des interventions artistiques. Il y aura aussi la possibilité de lire des œuvres littéraires interdites pendant la période communiste comme Josef Škvorecký ou Ludvík Vaculík. Nous avons voulu souligner que la révolution de Velours a été un moment assez unique où des artistes ont pu contribuer à la reformulation ou la reconstruction du système politique en Europe centrale et orientale. Václav Havel, écrivain et dramaturge, est finalement devenu président après plusieurs années passées dans les prisons communistes. Mais il n’y avait pas que lui : le musicien Michal Kocáb était également très actif, tout comme l’artiste Jozka Skalník. Donc trente ans plus tard, nous avons voulu créer une plateforme de discussion avec des artistes et activistes contemporains venus de toute l’Europe, afin de faciliter l’échange d’expériences. Nous sommes très heureux d’accueillir l’artiste tchèque David Cerny, mais aussi des artistes locaux comme Sonia Dermence, Sébastien Hendrickx, Pieter DeBuysser, mais aussi John Jordan issu du mouvement zadiste en France, et des intervenants de Londres également. »

Enfin le 20 novembre, soit trois jours après le jour anniversaire de la révolution de Velours, se déroulera une grande conférence internationale. Quels sujets seront abordés et avec quels interlocuteurs ?

« Comme chaque année, la représentation permanente de la République tchèque auprès de l’Union européenne, l’ambassade et le Centre tchèque de Bruxelles organisent les Dialogues européens de Václav Havel. C’est une conférence désormais traditionnelle sur l’héritage de Václav Havel dans la politique européenne. Cette année, l’anniversaire de la révolution de velours nous donne une occasion spéciale d’y réfléchir. Le thème de cette année est : comment maintenir le cap vers une Europe libre. Mais pour l’instant, nous sommes en train de finaliser la liste des orateurs. »

 
 
Auteur: Český rozhlas Radio Praha
 
Ajoutée: 11.09.2019
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Culture
 
 

Entre « Icons et Mythologies », la...

Depuis le 8 octobre dernier, la galerie GAMU, située à deux pas de l’église Saint-Nicolas dans le...

 
 
Culture
 
 

Designblok 2019 : le design pour un...

« Explorer le rôle du designer en matière de conception responsable de produits dans notre monde...

 
 
Culture
 
 

Rusalka, d’Antonín Dvořák, pour la...

Aussi étonnant que cela puisse paraître, en presque cinquante ans d’existence, l’Opéra national du Rhin...

 
 
Culture
 
 

Lifting intégral pour le célèbre mur...

Le célèbre mur John Lennon, symbole de la résistance passive et pacifique contre le régime communiste...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…

 
 

Facebook