HOMEPAGE

Découvrez la RT
 
Informations sur la RT
 
Culture

 

La création cinématographique moderne

 
photo:  ()
 

La République tchèque possède une génération féconde de nouveaux scénaristes, metteurs en scène et acteurs qui présentent leurs créations à des spectateurs enthousiastes de par le monde. Ils ont déjà remporté de nombreux prix prestigieux lors de festivals du cinéma, mais également plusieurs des plus important des trophées : les Oscars.

 
 

L'année 1989 et la révolution de velours ont apporté un nouveau souffle et la liberté au cinéma tchèque. Après la grande ère du cinéma sous la première république et celle des années 1960, de nouveaux jeunes metteurs en scène et scénaristes ont fait leur apparition avec des auteurs jusqu'alors limités .

La création cinématographique tchèque moderne se construit entre autres à partir de l'héritage de ses prédécesseurs et des auteurs qui se sont exilés pendant la période communiste. Le cinéma tchèque a été récompensé par plusieurs Oscars : The Shop on Main Street (Obchod na korze,Ján Kádár a Elmar Klos), Trains étroitement surveillés (Ostře sledované vlaky, réalisé par Jiří Menzel), ou Kolya (Kolja,Jan Svěrák). Parmi les grands films tchèques, citons Extase (Extáze)de Gustav Machatý dont les plans sont particulièrement remarquables, Au feu les pompiers (Hoří, má panenko) de Miloš Forman ou Divided We Fall (Musíme si pomáhat) de Jan Hřebejk. Vous en saurez plus en vous reportant à l%27histoire de la cinématographie tchèque

Dans les années 1990, les metteurs en scène ont dû faire face à la concurrence de la production mondiale (essentiellement américaine) et à l'apparition des stations de télévision commerciales . Bien que la société tchèque ait l'habitude d'aller voir des films tchèques, la rentabilité de l'investissement financier dans des projets cinématographique reste délicate.

Le grand succès de ces dernières années a été l'Oscar du meilleur film étranger obtenu par le tandem père et fils formé par  Zdeňek et Jan Svěrák pour le film Kolya en 1996 .

Parmi les grandes figures du cinéma tchèque contemporain, et à côté de Jan Svěrák, on trouve le duo créatif  formé par Jan Hřebejk et Petr Jarchovský  (leur film Divided We Fall - Musíme si pomáhat a été nominé pour les Oscars en 2000), Saša Gedeon (nomination pour le Prix européen pour le film Le retour de l'idiotNávrat Idiota), Petr Zelenka (vainqueur du festival de Karlovy Vary pour L'année du diable) etc.

Dans le domaine de la publicité, le nom du metteur en scène Ivan Zachariáš  est à retenir.

Le tournage du film Krysař (Le joueur de flûte) de F. A. Brabec, réalisé en une seule journée, le 31. 1. 2002 est une anecdote intéressante, inscrite au Guiness des records.

A l'heure actuelle, on tourne environ 15 films par an . L'aide financière de l'Etat est distribuée, sous forme de subventions, par le Fonds de développement de la cinématographie, mais elle n'est pas suffisante. Le plus grand co-producteur (en tout cas jusqu'à présent) est la Télévision tchèque.

Le film d'animation tchèque bénéficie d'une grande tradition, continue d'être extrêmemement inventif et de collectionner les récompenses. Malheureusement, tout comme les autres branches du cinéma, il se débat avec le manque de moyens et doit compter sur les commandes étrangères. Pour en savoir plus sur cette riche tradition et ses succès, reportez vous à l'article consacré au film d’animation tchèque.

Au début des années 1990, on a créé l'Académie tchèque du cinéma et de la télévision qui décerne, tous les ans, le prestigieux prix du Lion tchèque. Depuis 2004 on décerne, également, les Prix télévisuels Elsa.

Grâce à la qualité de ses professionnels renommés et aux prix décernés, la République tchèque est devenue l'endroit préféré de nombreux producteurs du monde entier. Les studios Barrandov et la ville de Prague accueillent un bon nombre de productions du monde entier (par exemple Mission Impossible du réalisateur Brian de Palma ; Les Misérables du réalisateur Bille August ; Blade II du réalisateur Guillermo del Torro ; Les frères Grimm du réalisateur Terry Gilliam ; Hart's War du réalisateur Gregory Hoblit ; XXX du réalisateur Rob Cohen ; Oliver Twist du réalisateur Roman Polanski et bien d'autres).

Parmi les succès à l'étranger, citons la nomination du film Želary (réalisateur Ondřej Trojan) aux Oscars de 2003 .

Comment étaient les débuts et l'âge d'or du film tchèque ? Lisez  l%27histoire de la cinématographie tchèque.

Liens

 
Auteur:
 
Ajoutée: 05.12.2009
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Culture
 
 

Architecture industrielle 2e partie

L’intérêt que les gens portent à l’architecture et aux monuments industriels, dont la...

 
 
Tuyaux culture
 
 

49e festival international de la...

Le festival international de la télévision Zlatá Praha, portant le sous-titre « Le Monde de la...

 
 
Culture
 
 

Prague a inauguré une exposition...

La fameuse Épopée slave sera de nouveau présentée aux visiteurs à Prague. Depuis mai 2012, tous les...

 
 
Loisirs
 
 

Český Krumlov obtient « l'Oscar du...

Český Krumlov figure parmi les plus grandes fiertés de la République tchèque. En témoigne son inscription...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…