HOMEPAGE

Découvrez la RT
 
Informations sur la RT
 
Histoire

 

L'apparition des manufactures

 
photo:  ()
 

C'est sous le règne de Charles IV qu'ont été posées les bases des futures régions industrielles.

 
 

Sous le règne de Charles IV (14ème siècle), l'accent mis sur le commerce international avait  fait sensiblement rebondir l’économie nationale. On accordait aux entrepreneurs de nombreux avantages et des prêts sans intérêts. On avait en particulier créé un ordre douanier unifié qui abolissait les droits protectionnistes régionaux ou municipaux, courants jusqu’alors, et médiévaux encore par leur nature. Ils avaient été remplacés par un tarif douanier unique, valable pour toute la monarchie, ce qui avait sensiblement amélioré les conditions pour le commerce au moins à l’intérieur de l’empire autrichien. Néanmoins, on ne pouvait pas encore parler de marché libre. Le volume des exportations de Bohême vers l’étranger faisait presque le double de celles vers les autres régions de la monarchie.

Même à l’intérieur des pays tchèques, il existait une certaine séparation avec d'un côté, les principales exportations de la Bohême qui étaient dirigées via l’Elbe vers les pays germaniques avec Hambourg comme point d’arrivée, tandis que les exportations en provenance de Moravie prenait la direction du sud, vers la Mer noire ou par la route de l’Oder vers la Baltique. Comme les projets de construction du canal Oder–Elbe échouèrent, cette séparation ne fut surmontée que par la construction des routes impériales qui représentaient le principal système de communication à cette époque, avant l’arrivée du chemin de fer.

Les premières manufactures ont vu le jour à côté des anciennes structures des corporations qui ont commencé à perdre lentement leur position privilégiée d'antan. Les manufactures renouaient essentiellement avec les métiers développés dans les foyers, en particulier la fabrique de la toile. Au tout début, il s’agissait de manufactures dispersées. Les fileurs et les tisserands vivaient dans les villages, surtout dans les régions situées sous les montagnes, souvent encore en situation de servage. Leurs produits étaient  rachetés par des « facteurs » (intermédiaires entre les entrepreneurs et les ouvriers dans les foyers) qui les revendaient à de grands entrepôts en Lusace et en Silésie, d’où ils étaient exportés vers l’Angleterre en passant par Hambourg. Les facteurs donnaient également du travail aux artisans particuliers. Le système tout entier était organisé grâce à une importante communauté de spécialistes étrangers, appelés pour cela par les entrepreneurs nobles qui disposaient des capitaux nécessaires et de suffisamment de main d’œuvre. D’ailleurs, les conditions de départ des pays tchèques pour le développement de la production industrielle étaient relativement bonnes par rapport à celles des autres pays de la monarchie. Le pays disposait de ressources en matières premières nécessaires et d’un bon niveau de production artisanale.

Dans le domaine de la production textile, on notera l’évolution suivante : la création des manufactures centralisées. Ici, les différentes phases de la production n'étaient plus dispersées entre les ateliers liés entre eux mais séparés localement. La fabrication était concentrée en un seul endroit. La fabrique de drap à Horní Litvínov, fondée par Jan Josef de Wallenstein en 1693 fut la première manufacture de ce type, la suivante fut la fabrique de bas à Osek, fondée auprès du couvent local en 1695 par un spécialiste appelé de Saxe. Autre domaine qui connut un grand essor, la verrerie, qui se développa surtout dans les régions forestières et de montagnes (les monts Jizerské et la région de Šumava). Ces dernière fournissaient en même temps la matière première pour la fabrication du verre (le sable siliceux), et une quantité suffisante de bois pour la fabrication du charbon de bois nécessaire pour le fonctionnement des fours de la verrerie. Selon les sources qui nous sont parvenues, le « cristal de Bohême » atteignait la qualité du verre renommé de Venise et représentait un des principaux articles d’exportation. Grâce aux prix inférieurs par rapport aux produits traditionnels de Venise, le cristal s’est imposé non seulement dans les pays des Balkans, mais aussi dans les pays développés de l’Europe occidentale et du sud. Au cours du dix-huitième siècle, mis à part les domaines mentionnés, l’industrie sucrière se développa également ainsi que la fabrication de la porcelaine (Horní Slavkov) et l’industrie du papier.

Il est intéressant de noter que c'est à cette époque qu’ont été posées les bases des futures régions industrielles. Et parce que la première production mécanique était liée à la force hydraulique, les centres de cette production ont été créés dans les régions où les conditions naturelles y étaient favorables : près des courants des petites rivières mais riches en eau (la Jizera, le cours supérieur de Morava, l'Elbe et l'Oder, en partie la Vltava et d'autres). Il s’agissait donc essentiellement des régions situées sous les montagnes en Bohême et en Moravie septentrionales, avec une dominante de la production drapière, la verrerie, les premières usines sidérurgiques et les débuts de la fabrication de la machinerie mécanique. Même si la force hydraulique a été plus tard remplacée par les machines à vapeur, ces régions ont conservé leur « caractère industriel », et ce malgré les modifications partielles dans la gamme de production, comme mentionné plus bas. Suite aux guerres napoléoniennes et du blocus continental, les branches d’exportation traditionnelle, telles que la toilerie et la verrerie, ont connu un déclin, mais simultanément de nouveaux domaines sont apparus. En raison de l’absence totale d'importations surtout venues d'Angleterre, la fabrication et le traitement nationaux du coton, du fer, et la draperie, commencèrent à se développer, autant de productions qui étaient jusqu’alors couvertes presque essentiellement par les importations.

 
Auteur:
 
Ajoutée: 01.01.2010
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Histoire
 
 

Le hussitisme et le message de Jan...

Sous le règne de Venceslas IV, fils d'un des plus grands souverains tchèques, le roi et empereur...

 
 
Géographie
 
 

Missions étrangères de l’Armée de la...

En adhérant à l’Alliance atlantique et à l’Union européenne, la République tchèque s&rsquo...

 
 
Histoire
 
 

A la poursuite de l’UNESCO – 7e...

Il est nécessaire de présenter également les villes de Kutná Hora et de Litomyšl dans le cadre de notre...

 
 
Histoire
 
 

Le bas Moyen Âge et le début des...

Le début du quinzième siècle est marqué pour les pays tchèques par un déclin économique. Au contraire au...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…