HOMEPAGE

Découvrez la RT
 
Informations sur la RT
 
Personnalités de l’histoire

 

Explorateurs tchèques – 2e partie

 
photo: Jan Welzl (eskymo)
 

Chaque nation a ses grandes personnalités, dont les noms évoquent immédiatement des aventures, des pays exotiques et des choses neuves, inconnues. La République tchèque ne fait pas exception. Nous présenterons dans cette 2e partie de la « série pour voyageurs » l’aventurier, voyageur, chasseur, narrateur, chef des Esquimaux, mais avant tout un invincible amateur des pays du Nord, Jan Eskymo Welzl.

 
 
Jan Welzl est né le 15 août 1868 à Zábřeh en Moravie (Map). Il est parti acquérir des expériences dans le monde dès son âge de 16 ans. Il a traversé à pied Vienne, Gênes et tout les pays des Balkans. Après un court séjour à Zagreb, il a fait trois années de service militaire obligatoire, qu’il a caractérisées plus tard comme les années les plus dures de sa vie. Plus tard, le destin l’a amené à Hambourg où il a trouvé un poste de chauffeur, mécanicien et aide de cuisine sur un bateau transatlantique. Jeu de circonstances, il s’est trouvé sur le chantier du chemin de fer transsibérien et à Irkoutsk. Là, Welzl, qui avait toujours rêvé la liberté de l’esprit, a eu une idée intéressante qui a influencé sa future vie. Il a décidé de traverser la Sibérie jusqu’à l’océan Glacial arctique. Sur une île de Nouvelle-Sibérie, il chassait les ours, vendait les fourrures, mais s’y est également imposé comme un artisan adroit et un distributeur de courrier et de marchandises en Arctique en compagnie d’une meute de chiens. Il a acquis un grand respect sur cette nouvelle terre et a été élu chef et juge suprême en 1903. Son nom a été connu dans tous le Nord. Il a été surnommé Arctic Bismarck et les Esquimaux l’appelaient Moojok Ojaak (Dévoreur d’ours).

Dans la 1e moitié des années 20 du siècle dernier, son bateau Seven Sisters a fait naufrage dans l’océan Pacifique. Il n’a sauvé que sa vie et les autorités américaines pour qui il ne représentait qu’un étranger sans carte d’identité, l’ont renvoyé en Europe. Voilà pourquoi, en 1928, il s’est retrouvé à Zábřeh, après plus de 30 ans. Il a eu l’idée de valoriser les expériences acquises lors de ses voyages et a contacté les rédacteurs du journal Lidové noviny, qui l’ont aidé à écrire ses livres. Grâce à ces derniers, il est devenu immortel.    

L’amour de Welzl pour les plaines glaciales a été fort à tel point qu’il s’est décidé à retourner au Nord. Son voyage s’est cependant terminé à Dawson, à la frontière entre le Canada et les États-Unis, où il a vécu jusqu’à la fin de sa vie, travaillant sur son invention de perpetuum mobile. Il y est décédé le 19 septembre 1948 à l’âge de 80 ans.

Sa ville natale de Zábřeh, dont il est citoyen d’honneur, accueille tous les ans, en son honneur, le festival d’humour Welzlování. La ville abrite également sa statue et lui dédie un musée.


 
Auteur: Petra Hubálková
 
Ajoutée: 02.11.2012
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Personnalités de l’histoire
 
 

Emil Zátopek

Maints athlètes tchèques sont connus dans le monde entier, surtout grâce à leurs succès...

 
 
Personnalités de l’histoire
 
 

Tomáš Baťa

Parmi les grands industriels mondiaux des premières décennies du XXe siècle, il ne faut pas oublier Tomáš...

 
 
Personnalités de l’histoire
 
 

Saint Wenceslas

(probably 907 – probably 935)

 
 
Personnalités de l’histoire
 
 

Explorateurs tchèques – 2e partie

Chaque nation a ses grandes personnalités, dont les noms évoquent immédiatement des aventures, des pays...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…