HOMEPAGE

Découvrez la RT
 
Informations sur la RT
 
Personnalités de l’histoire

 

Jan Zrzavý

 
photo:  (wikimedia.com)
 

(1890–1977)

 
Peintre, graveur, illustrateur et scénographe. Important personnage des arts plastiques modernes tchèques et représentant de l'avant-garde du début du XXe siècle. Membre fondateur de l'association Sursum, membre de l'Association des artistes plastiques Mánes, du groupe Tvrdošíjní (Les Tenaces), de la Table ronde artistique et de l'Association des graveurs tchèques Hollar. Mystérieux artiste solitaire qui vivait dans son monde mélancolique dans lequel peu de personnes pouvaient entrer. Il est qualifié de peintre des rêves en raison du mystère qui émane de ses œuvres. 

Jan Zrzavý est né le 5 novembre 1890 dans la commune de Okrouhlice, près de Havlíčkův Brod (carte). Dans sa jeunesse, il hésitait entre plusieurs voies de création : la peinture, l'activité littéraire (il écrivait des poèmes) ou la carrière d'acteur. Il choisit la peinture. Il étudia à l'Ecole des Arts et Métiers de Prague d'où il fut exclu après deux années d'études. Il tenta quatre fois de s'inscrire à l'Académie des arts plastiques de Prague. N'ayant jamais été admis, il prit des cours individuels chez de grands peintres tchèques (Karel Reisner, Vladimír Županský, František Ženíšek).

Jan Zrzavý fut influencé par toute une série de courants et d'artistes plastiques de renom mondial. Il chercha de l'inspiration chez les maîtres de la Renaissance italienne, tels que Leonardo da Vinci ou Raffaello. Il trouva des modèles dans la peinture gothique médiévale (Madeleine, il fut passionné de Munch, de Seurat ou de Gauguin). Au début de sa création, il inclinait vers l'impressionnisme et vers le symbolisme de l'Art Nouveau s'éteignant (tableaux La Vallée des larmes, Nocturne). A cette époque-là déjà, ses œuvres révélaient un lyrisme marqué qui devint une partie importante de son expression originale même au cours des années qui suivirent. Zrzavý fut également influencé, de manière marginale, par le cubisme (Nature morte aux muguets, Méditation).

Après la Première Guerre mondiale, le style poétique abstrayant de Zrzavý, utilisant des volumes et des formes simples, des contours tendres et des couleurs pas trop marquées (Les Amies), s'accentua encore davantage. Dans les œuvres qui suivirent, il se focalisa davantage sur le paysage, notamment celui de Venise, de Bretagne et de Bohême (Camaret, Venise, deux variantes - de jour et de nuit - de l'église San Marco à Venise, Les Terrils d'Ostrava). Il puisait les motifs de ses œuvres dans ses voyages en Italie, en Belgique et en France. Ses paysages, créés pendant la Seconde Guerre mondiale, exprimaient la fatalité et le ton tragique (Via Appia). Cependant, à côté du motif de la mort se tenait la représentation de l'espoir (Venise). Il maintint son style fort lyrique, fondé sur l'imagination, même après la Seconde Guerre mondiale. A cette époque-là naquirent les tableaux Biton, Le Puits à Karlachovy Sady, Les Bateaux à Le Fret, La Barque rouge ou Le Port de Bretagne. L'ensemble de ses œuvres fut caractérisé par la répétition de certains motifs (notamment le motif de Cléopâtre ou de Bretagne).

A part ses nombreuses peintures, Jan Zrzavý excella également comme illustrateur de nombreux livres. Ses illustrations les plus connues se trouvent dans Mai de Mácha et dans Le Bouquet de Karel Jaromír Erben. Il s'adonna également aux projets scéniques - il conçut les décors de certains opéras joués au Théâtre National et au Théâtre des Etats de Prague (Idomeneus de Mozart, Rigoletto de Verdi, L'Enfant prodigue de Debussy , Armida de Dvořák).

Après la guerre, il exerça pendant une courte période comme professeur de peinture et de composition au sein de la Chaire d’enseignement d’arts plastiques à la Faculté des Lettres de l'Université Palacký d'Olomouc. En 1965, il obtint le titre d'artiste national. En 1972, il publia un livre de souvenirs, intitulé tout simplement Jan Zrzavý se souvient.

Il mourut le 12 octobre 1977 à Prague. Malgré sa santé fragile, il atteignit l'âge de 86 ans. Deux ans avant sa mort, il légua ses œuvres à la Galerie nationale (il s'agit de plus de 100 tableaux et de 1 500 dessins). Il est enterré au cimetière de Krucemburk dans sa région natale de Vysočina où il passa de nombreuses années de sa vie.  
 


 
Auteur: Romana Kuncová
 
Ajoutée: 23.09.2010
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Personnalités de l’histoire
 
 

Emil Zátopek

Maints athlètes tchèques sont connus dans le monde entier, surtout grâce à leurs succès...

 
 
Personnalités de l’histoire
 
 

Tomáš Baťa

Parmi les grands industriels mondiaux des premières décennies du XXe siècle, il ne faut pas oublier Tomáš...

 
 
Personnalités de l’histoire
 
 

Saint Wenceslas

(probably 907 – probably 935)

 
 
Personnalités de l’histoire
 
 

Explorateurs tchèques – 2e partie

Chaque nation a ses grandes personnalités, dont les noms évoquent immédiatement des aventures, des pays...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…