HOMEPAGE

Économie
 
Informations économiques

 

Histoire du commerce extérieur

 
photo:  ()
 

Le commerce extérieur a toujours été influencé par la situation politique dans notre pays. Par rapport à cela, l’histoire du commerce extérieur peut être divisée en trois étapes fondamentales.

 
 
Première république 1918–1948
Après la dissolution de l’Autriche-Hongrie et la création de l’état indépendant tchécoslovaque en 1918, une grande partie de l’industrie reste sur notre territoire. Le commerce extérieur est orienté vers la France et l’Angleterre, le commerce avec les Etats-Unis n’est pas non plus négligeable. En 1928, la République tchécoslovaque (ČSR) participe à hauteur de 1,4 % à la production industrielle mondiale et occupe la 10ème place dans le monde. Avec l’arrivée de la crise économique mondiale à l’automne de l’année 1929, le commerce extérieur se réduit aussi. La fabrication de toute l’industrie est réduite de plus de 40 pour cent. En 1934, lorsque la crise atteint son point culminant, la couronne tchèque est dévaluée et le commerce extérieur est pratiquement nul.
Au cours du protectorat et de la seconde guerre mondiale, il n’est pas possible de parler véritablement de commerce extérieur. La majorité de l’industrie produit pour l’Allemagne et les Allemands considèrent les usines tchèques comme leur propriété.

Planification socialiste 1948–1989
Le changement politique en février 1948 a apporté beaucoup de modifications essentielles pour l’économie tchécoslovaque. La sphère privée commence à être éliminée et toute l’économie du pays est nationalisée. On crée ce qu’on appelle les entreprises du commerce extérieur (PZO), qui ont dominé en position de monopole tout le commerce extérieur.
Tout était orienté et soumis aux souhaits de l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), nous pourrions plutôt parler d’ordres donnés par l’URSS.

En 1949 est créé à Moscou le Conseil de l’assistance économique mutuelle (CAEM). Parmi ses Etats fondateurs se trouvaient la Tchécoslovaquie, la Bulgarie, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie et l’URSS. Plus tard, l’Albanie, la République démocratique allemande (RDA), la Mongolie, Cuba et le Vietnam y ont adhéré. Sous la pression politique, nous étions forcés de nous intégrer dans le Programme d’intégration économique socialiste des pays membres. Nous avons accordé à l’URSS des crédits gratuits et nous lui avons cédé la documentation technique. La croissance lente de notre développement scientifique et technique et l’exigence de la fabrication ont eu pour conséquence une perte progressive de notre compétitivité vis à vis des fabricants occidentaux. Selon les estimations, seulement 3 à 5 % des exportations tchécoslovaques avaient un niveau de pointe.

Aussitôt après la création du CAEM, une structure fondamentale de l’orientation territoriale de notre commerce extérieur a été créée. La structure territoriale de l’importation de la République tchécoslovaque socialiste (ČSSR) se composait surtout de pays socialistes, qui ont couvert 69,8 % de l’importation totale vers la République tchécoslovaque socialiste (ČSSR), ensuite des pays capitalistes avancés avec 24,6 % et des pays en voie de développement avec 5,6 %.
Les machines et les équipements formaient la structure des articles de notre exportation. En outre, l’exportation a été orientée vers les marchandises industrielles de consommation (surtout le textile) ayant pour conséquence plus tard des problèmes avec les débouchés dans les territoires occidentaux , nous avons commencé à exporter également des matières premières. Dans une large mesure, notre exportation a été aussi orientée vers les armes et les ensembles de développement (surtout dans les pays en voie de développement). En ce qui concerne l’importation, grâce à la consommation croissante du pétrole, le secteur des carburants a dominé (surtout le pétrole).
Développement après novembre 1989 – période contemporaine
La révolution de novembre a amené de grands changements politiques et économiques. Le monopole d’Etat sur les entreprises du commerce extérieur PZO a été supprimé et la transformation de l’économie centrale planifiée vers une économie de marché basée sur la propriété privée et la libre concurrence a débuté. La privatisation a commencé. Les petites entreprises, les grandes sociétés et les services ont été privatisés.
Des sociétés d’exportation et d’importation ont été créées, les entreprises ont créé elles-mêmes leurs départements d’exportation. Malgré cela, le commerce extérieur de la fédération tchécoslovaque était au début en crise à cause du changement essentiel de sa structure de territoire et d’articles. Après la chute du CAEM, il y a eu une perte de la majorité des marchés traditionnels dans les pays socialistes. Il y avait une inflation cachée, l’endettement extérieur augmentait, la fabrication industrielle a rapidement baissé, la recherche de nouveaux débouchés sur les marchés occidentaux a apporté beaucoup de difficultés. La reconduite de la République tchécoslovaque fédérative (ČSFR) en tant que membre dans le Fonds monétaire international (FMI) et l’adhésion à la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) en 1990 ont été un autre élément positif. L’objectif principal était de réorienter l’exportation et l’importation des pays du CAEM vers les pays ayant une économie de marché avancée et ce, surtout dans les pays de l’UE. Cela a eu des conséquences négatives sous forme de chute rapide des exportations accompagnée d’une augmentation accrue des importations, surtout en provenance des pays occidentaux. En dépit de cela, on est parvenu à augmenter les exportations dans les pays avancés d’environ 21 pour cent. Les matières premières représentaient l’élément principal exporté, les exportations de machines ont diminué. Une grande quantité de produits de consommation a été importée, une croissance considérable a été enregistrée pour l’importation des machines, des équipements et des moyens de transport, qui nous manquaient énormément.

Le 1er janvier 1993, la République tchèque indépendante a été créée. Toute l’année a été marquée par des affaires et des litiges non résolus avec la République slovaque, expliquant que les chiffres concernant le commerce extérieur ne sont pas toujours cohérents.En 1994, dans les conditions de conjoncture naissante et de reprise du commerce mondial, la dynamique des importations tchèque a diminué, elle a été déséquilibrée du point de vue territorial et la balance économique s’est terminée par un passif à hauteur de 26,6 milliards de CZK. Pour un ensemble dynamique total de 9,9%, la dynamique du commerce extérieur a atteint un chiffre d’affaires de 835,4 milliards de CZK. Les importations ont augmenté de 13,1 % et les exportations de 6,9 %. Le PIB a augmenté de 2,6 %. Il y a eu une diminution considérable du commerce avec la République slovaque (RS) de 25 % (La RS a été le deuxième plus grand partenaire de la RT). Le chiffre d’affaires du commerce avec d’autres Etats a progressivement augmenté entre 1991 et 1994. Les rapports avec les Etats ayant une économie de marché avancée se sont approfondis. Le chiffre d’affaires du commerce extérieur avec les Etats avancés a augmenté de 62 % en 1994 par rapport à l’année 1993.
En 1997, la Banque nationale tchèque (BNT) a supprimé la zone de fluctuation de la couronne tchèque et elle a ainsi permis la dévaluation de la couronne d’environ 10%. La balance du commerce extérieur a enregistré un déficit de plus de 150 milliards de couronnes. Hormis les années 2000 et 2001, le déficit de la balance extérieure a constamment diminué et en 2005, il enregistrait des valeurs positives. C’était une première depuis la révolution de velours en 1989. En 2008, l’excédent du commerce extérieur a atteint la valeur de 67 milliards de couronnes.
 
Auteur: Aleš Martínek
 
Ajoutée: 25.01.2010
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Entreprises en RT
 
 

Tchéquie – pays de la bière

Les Tchèques sont une nation de buveurs de bière. Ils aiment parler de la bière, et ils aiment encore...

 
 
Informations économiques
 
 

Principaux piliers de l’industrie...

La production industrielle a des racines historiques très profondes sur le territoire de la République...

 
 
Informations économiques
 
 

Une nouvelle application appelée...

La Banque nationale tchèque est une des premières banques centrales de l’Union européenne à...

 
 
Géographie
 
 

Le meilleur centre d'affaires au...

Prague possède un nouveau superlatif... Cette fois-ci, elle a obtenu la première place au concours...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…