HOMEPAGE

Culture

 

L’Institut français de Prague : une riche programmation 2019 pour promouvoir l’amitié franco-tchèque

 
photo:  (radio.cz)
 

Le début de la nouvelle année était l’occasion de jeter un œil à la programmation culturelle prévue par l’Institut français de Prague (IFP) pour les mois à venir. Pour en parler, son directeur Luc Lévy, qui, au micro de Radio Prague, a évoqué le fil conducteur du programme. Après une année 2018 marquée par le centenaire de la Tchécoslovaquie, 2019 s’articulera pour sa part autour des enjeux de l’Europe.

 

Luc Lévy : « Pour 2019, nous souhaiterions continuer dans la même direction. Nous avons mis en place un cycle que nous avons intitulé ‘1989-2019 : Les passages de L’Europe’. Vous comprendrez donc que nous nous appuyons cette fois sur le trentenaire de la révolution de Velours, durant laquelle il y a eu des aspirations tout à fait extraordinaires, pour réfléchir ensemble aux enjeux européens. »

Faisant écho aux quinze ans de l’adhésion de la République tchèque à l’Union européenne et au trentième anniversaire de la révolution de Velours, l’IFP organise plusieurs débats publics autour de ces événements notamment une rencontre en hommage à Jan Palach ce 17 janvier en compagnie d’Anthony Sitruk, auteur de La Vie brève de Jan Palach, récemment traduit en tchèque. Chaque mois des conférences seront organisées afin de penser l’Europe sous différentes facettes dont Luc Lévy nous en dévoile certaines :

« Au début du mois de février, le politologue Marc Lazard viendra pour évoquer le devenir de la gauche en Europe et de la social-démocratie avec en toile de fond cette question : au bout de quelques décennies, où en sommes-nous avec les aspirations de la social-démocratie en Europe ? Nous aurons ensuite une seconde rencontre au mois de mars, qui portera, elle, sur l’Europe et la jeunesse. Claire Versini interviendra avec ce titre : l’Europe et les jeunes forment-ils un couple gagnant ? Au mois d’avril ce sera au tour du grand historien Patrick Boucheron de venir pour évoquer les colères de l’Europe, qui sont ce qui fait bouger notre continent mais aussi ce qui nous interroge. Et puis en mai, en étroite collaboration avec la Foire du livre de Prague, nous aurons le plaisir d’accueillir le philosophe Alain Finkielkraut pour évoquer l’œuvre de Milan Kundera. »

Nuit des idées 2019

En attendant, ce mois de janvier s’achèvera sur un sujet qui transcende les époques : le féminisme. Ce dernier sera énoncé lors de la Nuit des idées le 31 et posera la question suivante : « Face au présent : être ou ne pas être féministe aujourd’hui ? ». Une conférence-débat qui se terminera par la projection du film ‘Les Garçons et Guillaume, à table !’ au Kino 35.

« Toutes les personnes que nous avons invitées, qui sont des femmes et des hommes engagés sur la question du féminisme, auront beaucoup de choses à dire. D’autant plus que la question de la femme et de son positionnement est une question essentielle pour nous, Européens mais c’est aussi une question universelle, globale. Malheureusement, il est probablement plus facile d’être une femme en Europe, notamment en République tchèque ou en France, que dans d’autres pays du monde. Donc, je pense qu’il y a aussi à travers la question du féminisme un enjeu en termes de valeurs qui est fondamental : il s’agit de l’enjeu de solidarité et de ce que nous, hommes et femmes, pouvons faire parce que, encore une fois, je tiens à le préciser, le féminisme n’est pas l’affaire des femmes. C’est l’affaire de chacun d’entre nous. Si on considère que le féminisme, c’est l’affaire des femmes, c’est qu’on n’a pas bien compris l’enjeu. Donc, pour toutes ces raisons-là, je pense qu’il y a une très belle opportunité d’échanger jusqu’à très tard le soir sur cette question du féminisme. Je suis très heureux que l’on ait fait ces choix-là, et je pense que nous avons des choses à échanger entre la France et la République tchèque. On n’a peut-être pas tout à fait le même regard, les évolutions ne sont peut-être pas tout à fait les mêmes… Chacune de nos nations a des choses à apprendre, de grands progrès à faire certainement, et puis des débats à nourrir sur ce sujet-là. »

Sur le plan culturel, la programmation pour 2019 prévoit de continuer à présenter l’histoire de l’art, la traduction de romans français en tchèque, l’art du cirque et la musique aussi bien classique qu’actuelle avec notamment la venue de Shaka Ponk et de Christine and the Queens. Mais le programme réserve encore bien des surprises avec des nouveautés qui ont pour but de promouvoir une certaine manière de vivre à la française :

« Quand je reviens sur la question d’innovations en 2019, c’est effectivement en s’appuyant sur ce succès qu’ont rencontré les cycles consacrés à l’histoire de l’art que nous allons créer un cycle consacré à la mode. Nous l’avons intitulé ‘Image(s) de la mode’. Il se déclinera de la façon suivante : nous aurons trois conférences au printemps, trois autres à l’automne et ces rencontres-conférences porteront sur les grands noms de la création française du XXe siècle : Chanel, Dior et un focus sur Yves Saint Laurent. »

La gastronomie française et le tourisme seront aussi mis à l’honneur avec le programme « Goût de France » en lien avec l’ambassade de France et mis en place par le ministère des Affaires étrangères. Ce projet propose aux restaurateurs tchèques de soumettre bénévolement un plat typiquement français sur leur carte.

La France invitée d’honneur de la Quadriennale de Prague

Enfin, s’il vous reste encore de la place dans votre agenda, il ne faudra surtout pas manquer la Quadriennale de Prague qui se déroulera du 6 au 16 juin prochain :

« Là, il y a un moment très fort lié à la scénographie qu’il ne faut surtout pas oublier. Pour la première fois depuis quinze ans, la France sera un des invités d’honneur de la Quadriennale de Prague, qui est un très grand événement international, pas seulement européen. La France aura son pavillon et son directeur artistique, Philippe Quesne, qui est un créateur, un metteur en scène et un homme de théâtre extrêmement connu. »

Cette programmation de l’IFP est le reflet de la relation privilégiée qu’entretiennent la République tchèque et la France, ne serait-ce que dans le domaine culturel :

« On doit penser notre programmation, c’est-à-dire être toujours dans l’empathie. Et ce qu’il y a de formidable, pour terminer sur ce point sur la coopération culturelle, c’est que nous sommes tout à fait indépendants des aléas politiques. Dans le sens où la politique, c’est en quelque sorte avoir des alliés ou ne pas en avoir, avoir des relations plus ou moins proches, etc. Sur le plan culturel, c’est l’amitié qui cimente. Par définition, l’amitié se fonde sur la fidélité. Elle est formidable quand tout se passe bien. C’est d’ailleurs le cas actuellement, car les relations sont excellentes entre la République tchèque et la France. Puis, quand ça devient un peu plus compliqué, l’amitié est extrêmement précieuse, et c’est ça la culture ! »

 
 
Auteur: Český rozhlas Radio Praha
 
Ajoutée: 15.01.2019
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Culture
 
 

Same Same : un duo dansant tchéco...

Les 13 et 14 février, rendez-vous au 140 à Bruxelles pour la toute dernière création de la chorégraphe...

 
 
Culture
 
 

NaFilm, un nouveau musée consacré à l...

C'est une chose qui manquait encore à Prague : un musée national du cinéma y a été ouvert en janvier...

 
 
Culture
 
 

Décès de Václav Vorlíček, réalisateur...

Son nom est à jamais associé au conte de fées filmé « Trois noisettes pour Cendrillon » : le réalisateur...

 
 
Culture
 
 

Cinéma : les subventions publiques...

Le Fonds tchèque pour la cinématographie vient de publier les chiffres concernant les productions...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…