Nouvelles

 

La double qualité des aliments, un problème à moitié réglé

 
photo:  (radio.cz)
 

Mi-avril, le Parlement européen a approuvé la directive visant à renforcer la protection des consommateurs de l’Union européenne, et plus particulièrement la lutte contre la double qualité des aliments. Seulement, la directive n’interdit pas la pratique, contrairement à ce que voulaient imposer les eurodéputés tchèques et des pays d’Europe centrale et de l’Est. C’est pourquoi le ministre de l’Agriculture tchèque veut imposer des sanctions pouvant aller jusqu’à 50 millions de couronnes d’amende.

 
 

La double qualité des denrées alimentaires, qu’est-ce que c’est ? C’est présenter sous un même emballage des produits alimentaires de même marque mais de qualité et de compositions différentes. Les industriels de l’agro-alimentaire invoquent le « goût particulier » des différents marchés concernés, mais les révélations des tests de qualité rendent difficilement justifiables cette pratique qui concerne d’ailleurs aussi les produits d’entretien.

A titre d’exemple on trouve ainsi des chips produites avec de l’huile de tournesol et aromatisées au paprika en Allemagne, vendues en République tchèque dans une toute autre version: de l’huile de tournesol mélangée à de l’huile de palme pour la friture, et un exhausteur de goût pour l’assaisonnement. Telle limonade vendue en Allemagne est fabriquée avec du vrai sucre tandis qu’en République tchèque, ce dernier est remplacé par du sirop de fructose-glucose, moins onéreux. Et cette qualité moindre ne signifie même pas que le prix est nécessairement plus bas, certains produits de moindre qualité pouvant être proposés plus chers aux consommateurs tchèques.

La Tchéquie, justement, est depuis quelques années un des fers de lance dans la lutte contre cette pratique. Un engagement qui ne doit rien au hasard puisque ce problème concerne particulièrement les pays d’Europe centrale et orientale, offusqués de voir leurs citoyens considérés comme des consommateurs de seconde zone.

Mais la directive adoptée récemment par le Parlement européen ne va pas assez loin pour les eurodéputés tchèques, comme le relève l’une d’entre eux, Olga Sehnalová (ČSSD), à la pointe du combat depuis plusieurs années déjà :

« Le texte tel qui a été approuvé n’est pas bon. Désormais, la balle est dans le camp de la République tchèque et du législateur tchèque. S’il n’est pas possible de régler le problème de la double qualité des aliments au niveau européen grâce à une directive une bonne fois pour toutes, alors la législation tchèque doit entrer en jeu, notamment en termes d’étiquetage des produits. Si la double qualité n’est pas interdite, nous devons au moins forcer les producteurs à ce que celle-ci soit mentionnée sur l’étiquette. C’est quelque chose que la République tchèque peut faire seule. »

Le ministre de l’Agriculture a d’ailleurs déjà annoncé préparer un projet de loi qui infligerait des sanctions à hauteur de 50 millions de couronnes (2 millions d’euros) aux industriels proposant des produits au rabais sous le même emballage que celui d’origine. Fin avril, Miroslav Toman a fait savoir que ces pénalités pourraient être mises en place d’ici un an. Mais pour le président de l’Union du commerce et du tourisme, Tomáš Prouza, ce projet ne règle qu’une partie du problème seulement. Selon lui, les industriels de l’agro-alimentaire occidentaux ne permettent pas aux commerçants tchèques d’acheter les produits destinés aux pays de l’ouest de l’Europe, les forçant à commander ceux « customisés » pour les marchés d’Europe centrale et orientale.

Le Premier ministre Andrej Babiš a déjà fait savoir qu’il allait rencontrer sous peu les représentants des chaînes de magasins pour déterminer si cette pratique, tout aussi déloyale, est effectivement en vigueur. « Il n’est pas possible d’avoir en Europe deux types d’Etats membres, deux catégories de citoyens, nous devons tous avoir les mêmes possibilités et les mêmes droits », a-t-il encore ajouté.

 
Auteur: Český rozhlas Radio Praha
 
Ajoutée: 03.05.2019
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Nouvelles
 
 

La Tchéquie toujours en vol plané au...

Cette semaine, le Premier ministre tchèque a pu vérifier le bien-fondé de la formule chiraquienne sur le...

 
 
Nouvelles
 
 

L’élargissement de l’UE aux Balkans...

Elargir l’Union européenne aux pays des Balkans occidentaux est dans l’intérêt de tous, malgré la...

 
 
Nouvelles
 
 

UE-Babiš : « Ses intérêts économiques...

C’est un rapport européen dont on va parler pendant de longues semaines voire de long mois : la nouvelle...

 
 
Nouvelles
 
 

UE-réfugiés : « Si on travaille par...

La Secrétaire d’Etat française aux Affaires européennes était à Prague cette semaine. Amélie de...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…

Les produits et marques tchèques traditionnels

La production industrielle tchèque a une riche tradition et ses produits sont…

Les produits et marques tchèques traditionnels

La production industrielle tchèque a une riche tradition et ses produits sont…

 
 

Facebook