HOMEPAGE

Tourisme

 

Comme Martin Fourcade, découvrez la magie du ski à Nové Město

 
photo:  (radio.cz)
 

Le ski de fond est redevenu une activité à la mode en République tchèque. Ces vingt dernières années, beaucoup de Tchèques préféraient le ski de piste dans les pays alpins. C’est moins le cas aujourd’hui, avec un nombre croissant d’amateurs aussi de la principale discipline du ski nordique. Pour la première partie de notre nouvelle série consacrée aux stations de sports d’hiver en Bohême et Moravie, nous vous emmenons à Nové Město na Moravě, dans le centre du pays, et dans sa Vysočina Arena désormais bien connue des amateurs notamment de biathlon.

 

« Nové Město, nouvelle ‘Mecque’ du biathlon », titrions-nous déjà il y a quatre ans de cela, après une étape de Coupe du monde qui avait rassemblé plus de 100 000 spectateurs en l’espace de trois jours (cf. : ). Plus récemment, en 2016, à l’issue d’une énième victoire en poursuite, Martin Fourcade avait lui aussi souligné combien il avait profité de « l’ambiance incroyable » produite par le public tchèque.

Mais si le biathlon est roi à Nové Město na Moravě – dont le nom traduit littéralement signifie « La nouvelle ville en Moravie » - lorsque les plus grands champions s’y arrêtent, l’enceinte, ouverte à tous les pratiquants quel que soit leur niveau, sert essentiellement à la pratique du ski de fond durant le reste de l’hiver (et au VTT l’été). Ancien fondeur de haut niveau qui a participé à plusieurs Jeux olympiques et championnats du monde, Pavel Benc est aujourd’hui responsable de sa discipline de prédilection à la Fédération des skieurs de République tchèque :

« Il y a longtemps eu plus de skieurs alpins, mais le ski de fond est devenu un phénomène important ces derniers temps. Si je m’en tiens au nombre de licenciés, je dirais qu’il y a aujourd’hui presqu’autant de pratiquants du ski de fond que du ski de piste. En somme, les gens réapprennent à apprécier les plaisirs du ski de fond. »

Historiquement, l’apparition des premiers skis dans les pays tchèques remonte à 1887. Un jeune homme d’une famille pragoise aisée les avait alors commandés sur catalogue et fait venir de Norvège :

« C’est effectivement un dénommé Josef Rössler-Ořovský qui a importé les premiers skis dans le Royaume de Bohême. C’était un excellent sportif, à la fois skieur et patineur. Ce qui est amusant, c’est qu’il a essayé ses nouveaux skis pour la première fois sur la place Venceslas. Imaginez un peu le tableau… Mais c’est le comte Jan Nepomuk František Harrach qui a davantage contribué à l’essort du ski de fond dans le pays. Au début des années 1890, il a fait importer deux paires en provenance de Norvège et de Vienne. Son idée était de faciliter le travail de ses forestiers et c’est pourquoi il a fait copier ses skis emportés pour les faire fabriquer dans le village de Horní Branná et ses environs, en Bohême du Nord. C’est ainsi que sont apparus les premiers skis en bois… »

Très vite, la production s’est étendue au reste du pays, et ce naturellement dans les régions où les hivers étaient les plus rudes, comme l’est par exemple Vysočina, située dans le centre de l’actuelle République tchèque et dont le territoire est partagé entre la Bohême et la Moravie. Pendant longtemps, Ladislav Slonek a dirigé le club de ski de Nové Město et organisé les épreuves de Coupe du monde. Pour lui, le ski de fond dans la région de Vysočina, c’est d’abord une histoire de cœur :

« Les premières courses ont été organisées en 1910. On notait déjà la présence d’une femme parmi les participants. Ceux-ci devaient alors respecter certains points de passage obligatoires. Bien évidemment il n’existait pas de piste tracée, de dameuse ou de prévisions météo. Il n’y avait rien de tout cela et c’était aux concurrents de se débrouiller pour respecter le parcours. »

« Je dormais avec mes skis »

Longtemps, le ski de fond est resté l’affaire de quelques passionnés, amateurs pur jus. Sous le régime communiste, il était aussi particulièrement compliqué de se procurer un équipement de qualité. Une époque dont Pavel Benc, né en 1963, se souvient, non sans une certaine nostalgie…

« Quand, petit garçon, j’ai reçu ma première paire de skis, j’ai dormi avec pendant au moins une semaine. Je les posais juste à côté de mon lit et je me souviens de leur odeur aujourd’hui encore. C’était alors rare de posséder ses propres skis, alors qu’aujourd’hui les enfants considèrent que c’est tout ce qu’il y a de plus normal. Mais c’est l’évolution des choses… Les skis sont devenus un bien de consommation comme un autre. »

L’enceinte moderne de la Vysočina Arena a vu le jour après la chute du régime communiste dans les années 1990. Les organisateurs des Coupes du monde de biathlon et de VTT y reviennent chaque année avec un plaisir non feint, et le retour d’épreuves de ski de fond est lui aussi attendu dans un proche avenir, comme s’en réjouit Ladislav Slonek :

« C’est bien évidemment une grande satisfaction ! Cela signifie que nous disposons de pistes parmi les plus belles au monde, selon les critères de la Fédération internationale de ski. Il ne faut pas non plus oublier tout ce qu’il y a autour : les infrastructures pour les concurrents, l’accueil du public, des journalistes, les retransmissions télévisées… Il s’agit à chaque fois de dizaines de milliers de personnes qui viennent pour passer un peu de bon temps. Ce n’est pas rien. »

Comme en Dalécarlie, mais en mieux encore

Au-delà de l’élite mondiale, la région de Vysočina, et notamment sa partie la plus élevée entre les villes de Žďár nad Sázavou, Nové Město, Svratka et Ždírec nad Doubravou, propose des conditions et un terrain de pratique idéaux pour tous les pratiquants de ski de fond :

« Nous n’avons pas de sommets à 8 000 mètres, mais autour de 800… Mais nous sommes ici dans ce que l’on appelle la 5e zone froide, ce qui permet d’avoir d’excellentes conditions météo pour les skieurs. Quand l’hiver vous regardez les images satellite, vous vous apercevez qu’il y a souvent un îlot blanc autour de Nové Město. Il y a donc de la neige là où il n’y en a pas forcément ailleurs. Et puis le terrain est valloné, la région ressemble un peu à la Dalécarlie en Suède, où se court la célèbre course Vasaloppet. Comme là-bas, ici aussi nous avons de belles pentes de descente. Mais je pense que le cadre de la Vysočina et les paysages sont plus romantiques et poétiques. Bref, l’idéal pour le ski de fond ! »

Pavel Benc partage bien évidemment l’avis de son collègue. Pour lui aussi, la Vysočina est une terre promise pour le ski de fond :

« C’est un terrain adapté à tous les niveaux de pratique. Vous avez de très belles pistes aussi par exemple dans les Monts des Géants, mais elles sont destinées à des pratiquants plus confirmés, mieux entraînés. Alors que la Vysočina a été comme conçue pour le commun des mortels. C’est un peu la même chose que dans les Monts de la Jizera dans le nord du pays. Il y a bien d’autres endroits encore en République tchèque qui offrent de bonnes conditions, mais là-bas comme ici, même le touriste de base qui veut juste prendre un peu de plaisir quelques jours dans l’année, trouvera son bonheur. »

Une chose est néanmoins certaine : pour peu qu’il neige en République tchèque – ce qui n’est plus forcément une certitude ces dernières années – les conditions de pratique du ski de fond s’y sont considérablement améliorées ces dernières années, et ce qu’il s’agisse du massif de la Šumava dans le sud, des Monts mettalifères, de la Jizera ou des Géants dans le nord, des monts Jeseníky dans l’est ou encore donc, bien sûr, de la région de Vysočina.

 
 
Auteur: Český rozhlas Radio Praha
 
Ajoutée: 18.01.2019
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Tourisme
 
 

A Prague, un aéroport toujours plus...

Près de 16,8 millions de passagers, nouveau record, ont transité par l’aéroport Václav Havel de Prague en...

 
 
Tourisme
 
 

Interdit par la censure communiste...

Tourné en 1954, un film documentaire tchécoslovaque intitulé « Cesta vede do Tibetu » (La Route mène au...

 
 
Tourisme
 
 

« L’enfance à Borová a influencé...

Poète, satiriste, critique du régime austro-hongrois, politicien, grand patriote et père fondateur du...

 
 
Tourisme
 
 

« L’enfance à Borová a influencé...

Poète, satiriste, critique du régime austro-hongrois, politicien, grand patriote et père fondateur du...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…