HOMEPAGE

Tourisme
 
Où aller, que visiter

 

A la poursuite de l’UNESCO, 2e partie – Vysočina

 
photo:  (czechtourism.com)
 

La Région de Vysočina peut être fière de deux monuments inscrits sur la Liste du patrimoine culturel et naturel mondial de l’UNESCO. Il s’agit du centre historique de la ville de Telč et de la basilique Saint Procope et du quartier juif dans la ville de Třebíč.

 

Telč (carte)

Telč est une pittoresque ville historique comptant presque 6 000 habitants qui se situe au sud-ouest de la frontière entre la Bohême et la Moravie. C’est une importante destination touristique en République tchèque, notamment grâce à son centre historique qui est constitué du vaste complexe d’un château Renaissance abritant une église et d’une place dotée notamment de bâtiments baroques et Renaissance. En 1970, la ville a été déclarée réserve de monuments, et depuis 1992, son centre historique est inscrit sur la liste des monuments du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO.

L’aspect contemporain de la place historique de Telč remonte notamment à l’époque de sa reconstruction au XVIe siècle quand des architectes italiens ont utilisé des solutions totalement neuves de conception des façades qui sont devenues pendant plusieurs dizaines d’années une grande source d’inspiration pour les bâtisseurs locaux. Des maisons bourgeoises ont déjà commencé à être construites tout autour de la place au cours du XIVe siècle. Construites en bois, elles ont été détruites par des incendies. Ainsi, des maisons maçonnées, dotées d’arcades et de frontons Renaissance, baroques et classiques, ont commencé à être construites sur les parcelles médiévales, de plan étroit et long.   

Le centre historique abrite également le vaste X2 complexe du château de style Renaissance X2 datant du XVIe siècle dont le concept est né dans l’atelier de l’architecte Baldassari Maggi d’Arogno. C’est un bijou de l’architecture morave de style Renaissance. L’attractivité et la valeur du château de Telč sont d’autant plus grandes du fait que ses intérieurs pompeux et leurs équipements d’origine sont conservés en très bon état. De nos jours, le château abrite un musée de la civilisation. Dans le jardin du château se trouve la galerie du grand peintre tchèque Jan Zrzavý.

Třebíč (carte)

La ville de Třebíč se trouve au pied de Českomoravská vrchovina (les Hauteurs tchéco-moraves). La basilique Saint Procope de style roman et gothique et le quartier juif abritant un cimetière sont les monuments les plus célèbres. En 2003, les deux monuments ont été inscrits sur la liste du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. D’ailleurs, les monuments juifs de Třebíč sont les seuls, tout de suite après Jérusalem, à avoir été inscrits indépendamment sur la liste de l’UNESCO.

La basilique Saint Procope date du milieu du XIIIe siècle. Construite en style roman et gothique, elle a gardé son plan et sa conception architectonique d’origine. D’abord, la basilique a été consacrée à la Vierge Marie, mais plus tard, le monument a été très dévasté au cours de plusieurs guerres et utilisé pendant plus de 200 ans à des fins profanes (comme écurie, grenier ou stock de bière). Après une rénovation dans les années 1725 à 1731, la basilique a été consacrée à saint Procope. Elle est de nouveau utilisée par l’Eglise.

Autrefois, la ville de Třebíč figurait parmi les importants centres de la culture juive en Moravie. Le quartier juif, conservé de manière unique, en témoigne vivement. Il est constitué d’un ensemble unique de 123 bâtiments conservés. A part les maisons d’habitation, nous y trouvons, à titre d’exemple, deux synagogues, le bâtiment de la mairie juive, le bâtiment du rabbinat, un hospice, un hôpital et deux écoles. Le quartier juif de Třebíč est l’un des quartiers juifs les mieux conservés en Europe. Il est également doté d’un cimetière qui se situe à environ 400 mètres du quartier. Les stèles dans ce cimetière datent de diverses époques, de la Renaissance à l’époque contemporaine. La plus ancienne stèle comportant des inscriptions lisibles remonte à 1630. Le cimetière abrite également une salle de cérémonies datant de 1903 avec des intérieurs conservés de manière unique. Jusqu’à nos jours, elle accueille des cérémonies mortuaires qui se déroulent selon les anciennes traditions juives.
 


 
Auteur: Romana Kuncová
 
Source: unesco-czech.cz
 
Ajoutée: 12.06.2011
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Entreprises en RT
 
 

IGRÁČEK – jouet légendaire que les...

Le petit personnage haut d’environ 8 cm, qui représente les professions les plus variées, a été un...

 
 
Où aller, que visiter
 
 

A la poursuite de l’UNESCO, 1ère...

La République tchèque peut être fière d’une riche histoire, de nombreux monuments et d’une...

 
 
Tuyaux sport
 
 

Stations de sports d’hiver en...

De par sa situation géographique, la République tchèque permet aux amateurs de sports d’hiver d...

 
 
Loisirs
 
 

Où trouver l’opéra en République...

La République tchèque dispose de 10 scènes professionnelles d’opéra, dotées d’une troupe...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…