HOMEPAGE

Tourisme
 
Où aller, que visiter
 
Monuments, nature

 

La Bohême de l'Ouest

 

La Bohême de l'Ouest est une région qui recèle véritablement beaucoup de choses à voir. La partie sud-ouest des Monts Métallifères (Krušné hory) rencontre ici le massif de la Šumava et nous découvrirons la tradition du folklore dans la région de Chodsko. Les amateurs de thermalisme feront connaissance avec les plus célèbres villes thermales tchèques et les amateurs de bière avec la brasserie de Plzeň.

 

Si vous enchaînez la visite de la Bohême de l'Ouest après votre précédente découverte du nord de la Bohême, nous vous recommandons de continuer, à partir d'Osek, en direction de Most, Chomutov et Klášterec nad Ohří . Cette ville, avec sa célèbre tradition de production de porcelaine, porte le nom du monastère, créé aux alentours de 1150. Le couvent a disparu en 1277, mais à sa place, il y a aujourd'hui un château qui proposera aux touristes un parcours de visite comportant une exposition de porcelaine et une promenade dans le parc à l'anglaise qui abrite des essences rares.

Depuis Klášterec nad Ohří, direction Jáchymov , station thermale connue et important point touristique. La curiosité de la ville est sa liaison entre le centre de la ville et le sommet des Monts Métallifères, Klínovec, par un télésiège. Saviez-vous que l'on y frappait déjà en 1516 les dollars ? Certes, à l'époque cette monnaie s'appelait "tolar", mais elle donna son nom aux dollars actuels. A cette époque, on exploitait à Jáchymov des gisements d'argent et ce n'est que bien plus tard que cette extraction fut remplacée par l'extraction de l'uranium. C'est justement la radioactivité des eaux d'infiltration qui a, paradoxalement, provoqué la création des thermes en 1906, première station thermale de traitement radioactif au monde. La principale méthode consiste en des bains dans une eau thermale à haute teneur en radium. La dominante de la ville est le palais Radiumpalac, construit dans les années 1910-12.

Le sommet des Monts Métallifères, Klínovec (1244 m), propose aux intéressés d'excellentes conditions pour pratiquer le ski. Boží Dar, un autre centre touristique très recherché toute l'année, se trouve à quelques pas du point de passage de la frontière avec l'Allemagne. Non loin de là, nous trouverons un des endroits les plus importants des Monts Métallifères, un vaste complexe (930 ha) de tourbières, connu sous le nom de Božídarské rašeliniště. Ce territoire intéressant est traversé par un sentier éducatif avec 12 arrêts équipés de panneaux d'informations. Le circuit partant de Boží Dar fait 3,2 km.

C'est en Bohême de l'Ouest que se trouve la ville thermale la plus connue en République tchèque, Karlovy Vary (également connue sous le nom de Carlsbad). La ville fut créée aux alentours de 1350, où fut construit un pavillon de chasse à l'endroit de l'actuelle Tour du château. D'après la légende, la source fut découverte alors que l'empereur Charles IV participait à une chasse à courre. Le cerf, poursuivi par les chiens, aurait sauté dans une fosse. Un des chiens se serait jeté derrière lui, s'ébouillantant dans l'eau brûlante. Mais le premier bâtiment thermal public a été construit beaucoup plus tard, en 1711. C'étaient les Thermes du Moulin (Mlýnské lázně), qui ont ouvert la voie au développement de la renommée de Karlovy Vary. La modernisation de la cure doit beaucoup à David Becher, originaire de cette ville, qui a par ailleurs donné son nom à la fameuse liqueur aux plantes, la Becherovka. De nos jours, la thérapie à Karlovy Vary s'oriente essentiellement vers le traitement des maladies de l'appareil digestif et certaines maladies du métabolisme. Parmi les douze sources minérales que l'on utilise pour la cure, la plus importante est Vřídlo, qui jaillit à 12 mètres de hauteur. Dans la ville, vous trouverez plusieurs colonnades, citons par exemple la Colonnade de la source (Vřídelní), du Moulin (Mlýnská) ou du Marché (Tržní). En dehors des procédures de traitement et d'agréables promenades, la ville propose beaucoup d'autres activités. L'événement culturel et mondain le plus connu est sans aucun doute le Festival international de cinéma de Karlovy Vary.

Le château fort royal de Loket est un monument historique important de la région. Construit en 1230, il était un des châteaux les plus solides d'Europe centrale. Ses intérieurs abritent aujourd'hui, en dehors d'un musée de la porcelaine, une exposition de fantômes et d'autres curiosités.

L'autre ville de tradition thermale est Františkovy Lázně . Les thermes sont connus essentiellement pour les soins apportés aux femmes qui soignent ici des affections gynécologiques.

A six kilomètres au nord-ouest de Františkovy Lázně se trouve la Réserve naturelle Soos, vestige d'une activité volcanique tardive où l'on peut y voir une tourbière unique avec des points d'émergence des gaz dans les mofettes et des sources minérales dont la plus forte est la Source de l'empereur (Císařský pramen). Le terrain est traversé par un sentier éducatif de 3 km portant des panneaux d'informations.

Mariánské Lázně (également connue sous le nom de Marienbad) est, par son importance, la deuxième ville thermale après Karlovy Vary. Son histoire remonte à 1528, année où fut explorée la source Ferdinand d'aujourd'hui. A l'heure actuelle, 40 sources minérales jaillissent ici et la colonnade baroque va du pavillon de la Source de la Croix jusqu'au pavillon Rodolphe. Le "Miniaturpark" représente une attraction intéressante avec ses réductions de monuments importants. En 1905, on a inauguré un terrain de golf aux abords de la ville.

Après Marienbad, cap sur la région de Chodsko et la ville de Domažlice. Cette ville royale et son château fort ont été fondés, dans les années 1262-65 par Přemysl Otakar II. La ville est dominée par une tour de 56 mètres de hauteur, penchée de 70 cm, tour de guet à l'origine et belvédère de nos jours.

La région de Chodsko longe la frontière avec l'Allemagne et sa protection fut confiée dans le passé aux habitants de la région, gardes-frontières libres. Pour ce service, les rois de Bohême accordaient aux habitants de la région de nombreux privilèges. La région elle-même compte 12 villages, concentrés autour de la ville de Domažlice. Jusqu'à nos jours, les gens d'ici conservent un dialecte prononcé ainsi que des costumes et des coutumes particuliers. Si vous désirez voir un village typique de Chodsko, allez par exemple à Klenčí pod Čerchovem . Le centre historique de cette petite ville est une zone rurale protégée qui vous fera découvrir quelques cours de fermes typiques de la région.

Le parc national et la région protégée de la Šumava sont des territoires vraiment beaux et intéressants de la Bohême de l'Ouest. Pour les touristes, les environs de Špičák présentent beaucoup d'attraits. L'itinéraire de randonnée vers le Lac noir et le Lac du diable, le couple de lacs d'origine glaciaire, est particulièrement apprécié des touristes.

Le centre de détente et de loisirs, la petite ville de Železná Ruda, abrite aussi le Musée de la Šumava. La ville possède une longue tradition de verrerie et d'extraction du minerai de fer, qui lui a d'ailleurs donné son nom. Vous pourrez faire une halte agréable dans la petite ville Kašperské Hory avec le château de Kašperk . La ville abrite les expositions du Musée de la civilisation ainsi que, dans la partie supérieure de la grande place, le Musée des motocycles et une Exposition de jouets tchèques.

Il ne reste plus que deux endroits en Europe où l'on fabrique des allumettes en bois. L'un de ces endroits est Sušice , hameau tchèque à l'origine, qui a bénéficié, en 1273, du statut de ville royale. En 1839, on y a inauguré la fabrication des allumettes, qui a pris ensuite des dimensions industrielles sous la marque Solo Sušice. La tradition se perpétue aujourd'hui encore.

Comment qualifier autrement la ville de Plzeň que comme la ville de la bière ? La Brasserie municipale y a été fondée en 1842. Son histoire est riche, son succès et sa gloire se poursuivent encore de nos jours. Vous pourrez étancher votre soif et en savoir plus au sujet de cette boisson savoureuse au Musée de la brasserie. Non moins intéressant est aussi le Musée Škoda Plzeň, où vous en apprendrez plus sur les usines achetées en 1868 par l'ingénieur Emil Škoda. Puis, vous trouverez aussi à Plzeň le Musée de la Bohême de l%27Ouest et le Musée d'histoire naturelle donnant accès au sous-sol historique. N'oubliez pas la visite du centre historique de Plzeň, qui peut s'enorgueillir de l'église gothique Saint-Barthélemy.

 
 
Auteur:
 
Ajoutée: 06.01.2010
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Monuments, nature
 
 

Une balade dans les cimes des arbres ...

Se balader dans une magnifique nature comme des écureuils, sur un sentier réalisé aux sommets des cimes d...

 
 
Monuments, nature
 
 

Œuvres exceptionnelles de l...

Plusieurs œuvres architectoniques remarquables portant des signatures irremplaçables des architectes...

 
 
Monuments, nature
 
 

Le bassin de l'Oder

La conservation d'écosystèmes d'alpages marécageux dans le bassin de l'Oder est d'une importance capitale...

 
 
Monuments, nature
 
 
 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…