HOMEPAGE

Tourisme
 
Où aller, que visiter

 

Sur les traces de l’UNESCO, 4e partie – Kroměříž

 
photo:  (czechtourism.com)
 

Cette partie de la série nous amènera encore en Moravie, partie est de la République tchèque. Son centre se pare d’un bijou culturel inscrit sur la Liste du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. Il s’agit du complexe du château archiépiscopal et de ses jardins à Kroměříž.

 

Château archiépiscopal

Doté d’une tour de 86 mètres de haut, le château archiépiscopal de Kroměříž (carte) constitue l’élément dominant de la ville. Sa naissance et son évolution sont inséparablement liées à l’histoire de l’évêché et de l’archevêché d’Olomouc. Le château et ses beaux jardins sont considérés comme un exemple particulièrement précieux et bien conservé de l’architecture baroque des palais et des jardins. Le complexe a été inscrit sur la Liste du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO en 1998.

Déjà à l’époque du Royaume de la Grande Moravie, un lieu fortifié se trouvait à l’emplacement actuel du château. Le château fort gothique construit dans cette localité au XIIIe siècle a été reconstruit au XVIe siècle dans le style Renaissance pour devenir la résidence d’été des évêques d’Olomouc. Pendant la Guerre de Trente Ans, le château fort a été dévasté par les Suédois puis reconstruit en château d’ aspect baroque.

Les intérieurs du château richement décorés proposent nombre d’éléments d’aménagement originaires de l’époque et de collections à voir. Une galerie de tableaux, la deuxième plus importante en République tchèque après la Galerie nationale de Prague, se trouve au 2e étage du château. Dix salles permettent de voir des œuvres de peinture créées par de grands peintres européens du XVe au XVIIIe siècles. (Titien, Lucas Cranach l’Ancien, Hans von Aachen, Paolo Véronèse, Jan Breughel l’Ancien, Anthonis van Dyck ou Johann Heinrich Schönfeld). Par ailleurs, les archives locales abritent une collection unique à l’échelle mondiale de partitions de la musique ancienne.

Jardins du château

Deux très beaux jardins entourent le château – Květná (Jardin des Fleurs) et Podzámecká (Jardin au pied du château). Ils sont classés parmi les plus importants monuments de l’architecture des jardins en Europe.

Le Jardin des Fleurs de formes géométriques régulières dont le plan constitue un rectangle de 485 × 300 m, est l’œuvre  des architectes italiens Filibert Lucchese (1606–1666) et Giovanni Pietro Tencalla (1629–1702). Le jardin a été construit dans les années  1665 à 1675 sur la demande de l’évêque d’Olomouc Karel Liechtenstein-Castelcorn.  Construit selon le modèle des jardins Renaissance italiens datant de la moitié du XVIIe siècle, le jardin comporte des allées bordées de hautes haies, avec une rotonde octogonale très particulière dotée d’une coupole. Son intérieur est riche en fresques et en décorations en stuc. Un côté entier du jardin est constitué d’une vaste colonnade de 244 mètres de long, abritant 44 statues de dieux antiques et de personnages fabuleux. La partie extérieure de la colonnade est décorée de 46 bustes.  

A l’origine, le Jardin au pied du château a été une sorte de jardin potager et de fleurs qui devait servir de source de légumes pour les habitants du château. Sa mission et son aspect ont commencé à changer peu à peu depuis le XVe siècle. Deux siècles plus tard, il a été refait en jardin baroque. Au XIXe siècle, le jardin a été transformé en parc anglais romantique s’étendant sur une superficie de 47 hectares dans lequel étaient situés trois étangs et de nombreuses constructions romantiques, telles que la Colonnade de Pompéi, la Cour des paons, le Pavillon des pêcheurs ou la Colonnade de Colloredo. Ne font pas défaut de nombreux pavillons, statues, fontaines, ponts et petits ponts ou des ruines antiques et gothiques. Tout cet ensemble donne au jardin un caractère exclusivement romantique. Le Jardin au pied du château de Kroměříž est un précieux exemple de parc paysagiste qui figure parmi les exemples les plus connus du style paysagiste non seulement en République tchèque mais aussi dans toute l’Europe.
 


 
Auteur: Romana Kuncová
 
Ajoutée: 18.09.2011
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Entreprises en RT
 
 

IGRÁČEK – jouet légendaire que les...

Le petit personnage haut d’environ 8 cm, qui représente les professions les plus variées, a été un...

 
 
Où aller, que visiter
 
 

A la poursuite de l’UNESCO, 1ère...

La République tchèque peut être fière d’une riche histoire, de nombreux monuments et d’une...

 
 
Tuyaux sport
 
 

Stations de sports d’hiver en...

De par sa situation géographique, la République tchèque permet aux amateurs de sports d’hiver d...

 
 
Loisirs
 
 

Où trouver l’opéra en République...

La République tchèque dispose de 10 scènes professionnelles d’opéra, dotées d’une troupe...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…