HOMEPAGE

Tourisme
 
Où aller, que visiter
 
Tuyaux culture

 

Monastères et lieux de pèlerinage en République tchèque – 3e partie – d’autres monastères de Bohème

 
photo: Sázavský klášter (czechtourism.com)
 

Le territoire de la République tchèque, pays bénéficiant d’une longue tradition chrétienne, est parsemé de nombreux monuments religieux. Les monastères et les lieux de pèlerinage sont les plus nombreux d’entre eux. Notre série vous amènera dans ces derniers aujourd’hui.

 
Les parties précédentes de notre série ont été dédiées aux monastères situés sur le territoire de Prague-capitale. Dans cette partie, nous nous focaliserons sur d'autres lieux monastiques se situant en Bohème. 

Monastères situés hors des murs de Prague
Hors Prague, le monastère de Sázava (Map), le monastère de Vyšší Brod (Map), les monastères de Plasy (Map), de Kladruby (Map), d’Osek (Map), de Broumov (Map), et d’Olomouc sont les plus célèbres.

Le monastère de Sázava se situe dans la petite ville de Sázava dans la Région de Benešov. A l’origine un monastère bénédictin qui a été reconstruit plus tard en château. Les premières mentions sur le monastère remontent à 1032. Il a été fondé par le prince Procope, cherchant à développer et à maintenir la tradition cyrillo-méthodienne. De ce fait, le monastère de Sázava est devenu un centre de la culture slave. Au XIe siècle, le monastère a été le centre d’usage du vieux slave pour la liturgie. Cependant, en 1096, les moines ayant adopté le vieux slave ont été expulsés du monastère et leurs livres et tous leurs écrits ont été détruits. En 1785, le monastère de Sázava a été supprimé dans le cadre des réformes joséphiennes et, réaménagé, il servit de résidence rurale ayant le caractère d’un château. Depuis 1951, le monastère, proclamé monument culturel national en 1998, est géré par l’État.  

Le monastère cistercien de Vyšší Brod figure parmi les plus importants monuments culturels de Bohème du Sud. Ce vaste complexe monastique se trouve à environ 30 km au sud de Český Krumlov. Le monastère, fondé en 1259 par Vok de Rožmberk, a été envisagé dès le début comme le tombeau familial des Rožmberk. Le monastère a subi plusieurs époques de déclin et a brûlé durant les guerres hussites. Les moines ont été expulsés par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale et le monastère s’est dégradé. Après 1989, l’ordre des cisterciens a repris le monastère et le reconstruit progressivement. Le bâtiment de l’abbaye abrite également le Musée de la Poste.  
     
Le monastère de Plasy est un monastère cistercien situé dans la petite ville de Plasy, à 25 km au nord de Pilsen en Bohème de l’Ouest. Le monastère a été créé en 1144 par le prince et futur roi Vladislav II. Il a été brûlé par les Hussites et supprimé sous le règne de Joseph II. Ensuite, il est devenu propriété du prince K. W. Metternich, chancelier d’Autriche. Depuis 1945, une grande partie des anciens bâtiments monastiques est gérée par l’État. Depuis 1995, le monastère est classé monument culturel national et considéré comme l’une des perles de l’architecture baroque tchèque.  

Le monastère de Kladruby est un ancien monastère bénédictin qui se situe à 7 km de la ville de Stříbro en Bohème de l’Ouest. Il a été fondé en 1115 par le prince de Bohême Vladislav Ier. Au début du XIVe siècle, il a figuré parmi les monastères les plus riches du royaume de Bohême. Cependant, il a été supprimé en 1785 dans le cadre des réformes de Joseph II et ses bâtiments ont servi de dépôt de poudre noire durant les années qui ont suivi et, plus tard, d’hôpital général militaire. Pendant les guerres napoléoniennes, il a été utilisé comme caserne et lazaret. Aujourd’hui, il est administré par l’Institut des monuments culturels. Il est classé monument culturel national.  

Le monastère d’Osek, se situant dans le nord de la Bohème a été, jusqu’à récemment, un monastère cistercien pratiquant. Bien que le monastère ait été créé vers 1206, son aspect actuel est baroque. Malgré tout, ses murs gothiques et romans ont été conservés. Le monastère est dominé par l’église Sainte-Marie, reconstruite en style baroque au XVIIe siècle par des architectes italiens. Aujourd’hui, le monastère sert de centre de culture et de tourisme.  

Le monastère de Broumov est constitué d’un complexe de bâtiments baroques, construits avec la contribution de grands architectes. Pour sa valeur architectonique et culturelle, le monastère bénédictin est inscrit sur la liste des monuments culturels nationaux de République tchèque. Les origines du monastère remontent aux premières années du XIIIe siècle. En 1999, une réplique unique du Saint-Suaire de Turin, datant de 1651, a été trouvée dans l’église abbatiale Saint-Adalbert. Parmi les locaux les plus intéressants du complexe monastique figure également la bibliothèque monastique conservée, qui abrite aujourd’hui environ 17 000 tomes.
 


 
Auteur: Romana Kuncová
 
Ajoutée: 06.01.2013
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Loisirs
 
 

Où trouver l’opéra en République...

La République tchèque dispose de 10 scènes professionnelles d’opéra, dotées d’une troupe...

 
 
Loisirs
 
 

Where to take children when the...

Have you run out of ideas where to take your children when it is cold or raining outside? Inspire...

 
 
Entreprises en RT
 
 

Thonetka – chaise tchèque de...

Elle est faite en bois courbé depuis plus de 150 ans et continue à figurer parmi les chaises de première...

 
 
Tuyaux culture
 
 

Souterrains mystérieux de République...

Des caves et des couloirs souterrains, des mines, des galeries, des tunnels et même des usines...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…