HOMEPAGE

Tourisme

 

A Ostrava, la reconversion réussie du patrimoine industriel

 
photo:  (Dominik Plíhal, photo: Guillaume Narguet)
 

Qu’Ostrava soit jumelée avec Coventry, Katowice, Donetsk ou encore Pittsburg n’est pas un hasard. Avec ces différentes villes, la capitale de la région de Moravie-Silésie, dans l’est de la République tchèque, a pour point commun d’avoir été un des grands bassins sidérurgiques d’Europe. Depuis la fermeture du dernier puits de charbon en 1994, Ostrava s’est toutefois progressivement transformée en une destination plus attirante et accueillante pour ses visiteurs. Radio Prague s’y est rendu, d’abord pour vous proposer la découverte d’un site unique en son genre, désormais haut lieu de la vie culturelle locale : l’ancien complexe industriel de Dolní Vítkovice dont les hauts fourneaux, avec le massif des Beskides en toile de fond, dominent toujours le panorama de la ville. Visite en compagnie d’un guide francophone, Dominik Plíhal :

 
 

« Nous nous trouvons au premier étage Bolt Tower avec un café un peu plus haut qui offre une vue superbe sur Ostrava et ses environs. »

On voit donc de grandes cheminées, un grand site industriel, mais aussi plus loin la montagne… On s’aperçoit qu’Ostrava n’est pas la ville noire comme on la présente souvent, mais une ville très verte…

« Nous avons effectivement devant nos yeux le site sidérurgique d’Arcelor Mittal, où on produit encore de l’acier, avec derrière le relief des Beskides de Moravie-Silésie. Il est très facile de se rendre à la montagne depuis Ostrava. »

Cette Tour Bolt domine ce site de Vítkovice dans lequel on voit se promener de nombreux touristes. Expliquez-nous un peu ce qui les attire ?

« Il faut d’abord dire que c’est un site unique en son genre dans le monde. Ce qui fait sa particularité, c’est le système de production de l’acier, que l’on peut qualifier ‘d’enchaîné’. Cela signifie qu’il y avait une mine de laquelle était extrait le charbon pour être transformé en coke. Puis cette coke était utilisée pour produire de la fonte brute, toujours ici dans les hauts fourneaux. »

Ce site n’est plus exploité depuis quelque temps déjà et aujourd’hui, c’est devenu un grand lieu de la vie culturelle à Ostrava…

« Cela fait maintenant une vingtaine d’années que l’on ne produit plus d’acier ici. Mais avant cela, il a été en activité pendant 170 ans. C’est d’ailleurs ici qu’une partie du fer de la Tour Eiffel a été produit… En fait, lors des excursions, je propose aux visiteurs un jeu dans lequel ils doivent reconnaître quelques monuments célèbres qui ont été construits avec l’acier de Vítkovice. Et souvent on me demande si cela vaut aussi pour la Tour Eiffel. Et c’est vrai pour une petite partie… Mais ce n’est pas le seul monument. En République tchèque, on peut citer la tour de Ještěd au-dessus de Liberec ou celle de Žižkov à Prague. »

Le site de Vítkovice est désormais bien connu partout en République tchèque pour être le théâtre du grand festival de musique Colours of Ostrava qui se tient chaque année début juillet. Mais qu’y trouvent encore d’autre les habitants d’Ostrava ?

« C’est bien de préciser que la vie ici ne se résume pas au festival. Il y a beaucoup plus que cela. Cela devient un quartier à part entière de la ville avec sa propre vie. Une partie est dédiée à l’art avec des ateliers ouverts non seulement aux artistes professionnels mais aussi au grand public, une salle de cinéma, etc. La partie dans laquelle nous nous trouvons est, elle, davantage dédiée à l’éducation et à la culture en général. L’ancien gazomètre a été transformé en une grande salle multiculturelle. Il y a aussi deux musées consacrés au monde de la technique où sont expliquées différentes choses en relation avec la chimie, la biologie ou la révolution industrielle qui a marqué la vie de nous tous. »

Et découvrir tout cela est donc possible aussi en français…

« Oui, il suffit d’appeler notre service en charge de l’accueil un peu à l’avance pour organiser une visite de l’ensemble du complexe avec des explications en français. »

 
Auteur: Český rozhlas Radio Praha
 
Ajoutée: 08.08.2017
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Tourisme
 
 

Sur les traces de Giacomo Casanova au...

Le château de Duchcov, ou Dux de son nom allemand, possède une histoire longue de 800 ans. A l’époque de...

 
 
Tourisme
 
 

Bicentenaire de la navigation à...

Le premier bateau à vapeur tchèque naviguait sur la rivière Vltava il y tout juste 200 ans déjà. Tout a...

 
 
Tourisme
 
 

La brasserie à vapeur de Lobeč

La brasserie de Lobeč, du nom d’un petit village situé dans la région de Kokořín, en Bohême centrale, a...

 
 
Tourisme
 
 

Ostrava, notre amour (suite)

Ostrava, notre amour (suite)

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…