HOMEPAGE

Tourisme

 

La région de Břeclav continue d’épater par son illustre héritage culturel

 
photo:  (radio.cz)
 

Ville frontière entre la Slovaquie et l’Autriche, la ville tchèque de Břeclav se situe en Moravie du sud, sur l’un des plus longs fleuves tchèques, la Dyje. Cette ville qui a compté en 2014 un peu moins de 25 000 habitants est un carrefour de chemins, non seulement ferroviaires ; des chemins qui mènent alors vers d’autres régions et villes à la fois voisines et frontalières. L’ensemble même de la région de Břeclav continue d’en étonner plus d’un, en raison de son caractère culturel, historique et donc par là, touristique exceptionnel.

 

Située à trois heures de la capitale tchèque, la région de Břeclav, du sud de la Moravie, surprend alors par de nombreuses traces témoignant d’un riche héritage culturel. A commencer par la ville de Břeclav, elle-même, qui est alors le résultat de son rôle de carrefour très multiculturel. Luboš Krátký, de la municipalité de la ville de Břeclav, en a révélé davantage sur l’origine du nom de la ville :

« Cela fait un bon bout de temps que la ville de Břeclav en tant que telle se situe à cet endroit. C’est le duc Břetislav Ier de Bohême qui l’a fondée aux alentours de la première moitié du XIe siècle, et c’est de son nom qu’est donc dérivée l’appellation de la ville de Břeclav. Mais son aspect, que nous connaissons à l’heure actuelle, ne s’est développé qu’avec l’avènement de la voie ferrée. La ville de Břeclav peut ainsi se vanter d’avoir été la première à faire entrer le premier train dans les terres tchèques et moraves. »

Effectivement c’est en 1839, que la société Severní dráha, soit Le Chemin du nord, de l’Empereur Ferdinand Ier d’Autriche inaugure le trafic de la voie ferrée reliant la ville de Vienne à la ville de Brno. Le premier train à vapeur franchissait pour la première fois l’actuel territoire tchèque, par la ville de Břeclav, un 6 juin, il y a 176 ans. A l’époque, cette voie ferrée avait notamment été considérée comme l’une des premières voies ferrées de longue distance en Europe continentale.

A l’heure actuelle, la région de Břeclav, est desservie par deux corridors ferroviaires, où circulent à la fois des lignes nationales que des trains express internationaux. Après sept ans de travaux de modernisation ayant coûté plus de 3 milliards de couronnes (environ 109 millions d’euros), la modernisation de la jonction ferroviaire de Břeclav s’est achevée fin 2014. Grâce à l’amélioration de la sécurité des voies ferrées, les trains internationaux y ont alors triplé leur vitesse, soit à près de 120km/h. A noter que les deux principaux corridors jouent un rôle crucial pour les liaisons ferroviaires des métropoles européennes, comme Vienne, Bratislava, Varsovie, Prague et Berlin.

A un peu moins de 10 km au nord de Břeclav se trouve le site de Lednice-Valtice, Lednicko-valtický areál en tchèque. Historiquement, ce site, qui s’étend sur une superficie de plus de 200 km2, où se mélangent de vastes jardins, châteaux et monuments culturels, ainsi que de nombreux étangs, a principalement servi de résidences d’été à la famille ducale de Liechtenstein. Il s’agit d’un exemple de paysage aménagé ayant évolué entre le XVIIIe et le XIXe siècle. Depuis 1996, le site Lednice-Valtice est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, peut-être bien parce que c’est un des paysages les plus vastes créés par l’homme en Europe.

Parcourons alors quelques-uns de ces endroits, qui font partie du site Lednice-Valtice, qui tient son nom des deux villes qui l’entourent. Le château de Lednice n’est à manquer sous aucun prétexte. Propriété de la dynastie des Liechtenstein pendant 700 ans, ce château, de style renaissance au départ, devient un château néogothique, et l’un des châteaux les plus admirés en République tchèque. A l’inverse, le château de Valtice est un exemple d’une construction gothique, transformée tout d’abord en style renaissance puis en style baroque.

Le château Pohansko, situé à 3,5 km au sud-est de Břeclav, est un château de chasse bâti au début du XIXe siècle. Toutefois, la dynastie des Liechtenstein l’a édifié, sans le savoir, à un endroit qui avait été habité par le passé par d’anciens Slaves. Depuis 1958, des recherches archéologiques et des excavations y ont été réalisées et à plusieurs reprises, elles ont abouti vers de nombreuses découvertes, comme des objets en céramiques, des outils agricoles ou des armes. Directrice du musée et de la galerie de Břeclav, Alena Káňová, explique l’agencement tout à fait naturel dans le paysage de Lednice-Valtice d’une cabane rustique slave, face à ce château de Pohansko :

« Cette cabane slave, que l’on appelle « polozemnice » en tchèque, se trouve ici de manière totalement justifiée, parce que l’histoire païenne commence dès le VIe siècle de notre ère. Mais de la même façon, l’emplacement du château de Pohansko de style Empire est tout à fait pertinent. A l’endroit, où nous nous trouvons, se trouvait la plus grande forteresse en Europe centrale, qui s’étendait sur une superficie de 28 hectares. Et Jean Ier de Liechtenstein, qui a laissé construire ce magnifique château entre les années 1810 et 1812, ne pouvait imaginer que plus de cent ans après, les plus grandes excavations, jamais réalisées sur le territoire tchèque, auront lieu à cet endroit même. »

Sur ce site de Lednice-Valtice se trouve également le temple de Diane, appelé aussi Rendez-vous, le temple d’Apollon, puis aussi le Belvédère, la Maison de l’étang ou le château de Lány (attention à ne pas confondre avec le château de Lány, la résidence présidentielle située près de Prague). La majorité de ces édifices et monuments ont été conçus par Josef Hardtmuth ou Josef Kornhäusel. Et après plusieurs années de rénovation, le minaret de style mauresque sera de nouveau ouvert au grand public en ce début d'année 2015. Haut de 62m, il s’agit d’une des plus anciennes tours panoramiques du pays, ainsi que du seul minaret jamais édifié en République tchèque. Si la raison de sa construction entre 1797 et 1802 reste enveloppée de mystères, une légende veut qu’après avoir obtenu le refus de construire une seconde église sur sa propriété, Alois de Liechtenstein aurait boudé cette décision de l’Eglise catholique par la construction d’un minaret, qui se voulait être au départ une mosquée.

Pour se rendre au site Lednice-Valtice, il est également possible d’emprunter une barque sur le fleuve Dyje, un moyen que les cyclistes farouches apprécieront pour souffler un peu. Car si le vélo est un des moyens de transport les plus utilisés par les habitants de Břeclav, la région est ralliée à l’une des plus longues pistes cyclables d’Europe, appelée « EuroVelo 13 », et qui est la piste qui retrace le rideau de fer invisible.

Ce complexe de paysage aménagé exceptionnel n’est qu’un petit fragment de ce que l’on peut trouver dans la région de Břeclav. Les forêts riveraines sont un autre phénomène irremplaçable des alentours, et c’est précisément au sud de la ville de Břeclav que se trouve la plus grande réserve de chasse en République tchèque. Membre du bureau du secrétaire de la ville de Břeclav, Vilém Vyhnálek, explique en quoi cette réserve, avec plus de 200 sangliers, est exceptionnelle :

« Nous nous trouvons au confluent des rivières Dyje et Vltava, où se situe la plus grande réserve de chasse en République tchèque. Cette réserve, que l’on appelle également par Confluent (Soutok, en tchèque) s’étend sur une superficie de 4 600 hectares. La réserve est avant tout concentrée sur l’élevage de cerfs et de daims. Le meilleur moment pour observer le gibier c’est tôt le matin ou en fin de soirée, lorsque les animaux sortent paître sur les prairies. »

De retour en ville, mis à part le château de Břeclav, de type renaissance et transformé en style romantisme, les édifices qui se trouvent dans le quartier Poštorná de Břeclav font eux aussi partie des plus précieux de la ville. Car c’est précisément ici que se trouve l’église de L’Apparition de la Vierge-Marie (Kostel Navštívení Panny Marie). Construite dans les années 1895 et 1898, cette église paroissiale néo-gothique est le point de repère du quartier Poštorná, et une des principales attractions de Břeclav. Guide de l’église, Stanislav Hošek, a dévoilé en quoi la structure de ce lieu religieux était unique en son genre, sachant que sa coupole est en forme de tours, encore plus petites :

« Il s’agit de la toute première église construite à base de briques jamais réalisée en République tchèque. C’est une rareté, et c’est pourquoi c’est l’un des édifices les plus importants de la ville Břeclav. Près de 200 types de briques ont été utilisées pour la construction de l’église, des briques qui proviennent de l’atelier local de céramique et de poterie, qui était auparavant une briqueterie princière, une des plus grandes de la monarchie. »

Et terminons notre rubrique sur une note historique. Une impulsion citoyenne a pris forme dans la ville de Břeclav lors des évènements qui se sont déroulés en 1989. Deux mois exactement après la chute du régime communiste en Tchécoslovaquie, le 17 décembre 1989, une chaîne humaine, Lidský řetěz rukou, s’est créée entre la ville de Břeclav et la frontière autrichienne, soit sur une distance de près de trois à quatre kilomètres. Même si les Tchèques étaient au départ confrontés au refus des gardes frontaliers d’organiser une telle chaîne de mains, ils ont réussi à mener leur idée à bout et ont même fini par traverser la frontière. Alors que le régime venait de s’effondrer il y a peu, ce franchissement des frontières, avait été l’un des plus massifs que le pays n’ait jamais connu.

 
 
Auteur: Český rozhlas Radio Praha
 
Ajoutée: 22.01.2015
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Tourisme
 
 

Interdit par la censure communiste...

Tourné en 1954, un film documentaire tchécoslovaque intitulé « Cesta vede do Tibetu » (La Route mène au...

 
 
Tourisme
 
 

« L’enfance à Borová a influencé...

Poète, satiriste, critique du régime austro-hongrois, politicien, grand patriote et père fondateur du...

 
 
Tourisme
 
 

« L’enfance à Borová a influencé...

Poète, satiriste, critique du régime austro-hongrois, politicien, grand patriote et père fondateur du...

 
 
Tourisme
 
 

Faire du ski de fond à Prague, c’est...

Malgré les rayons de soleil et une douceur qui annonce le printemps en journée, pour de nombreux amateurs...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…