HOMEPAGE

Vie&Travail

 

« La patte rouge », le premier registre tchèque de chiens donneurs de sang

 
photo:  (radio.cz)
 

Les donneurs de sang canin, ça existe ! En République tchèque, comme dans d’autres pays, les vétérinaires sont confrontés au même problème : une pénurie de sang de chien, nécessaire en cas de transfusion urgente. Pour remédier à la situation, un groupe de bénévoles a fondé, en mai dernier, « La patte rouge » (Červená tlapka), le premier registre de donneurs de sang canin existant en République tchèque, et même au-delà de ses frontières. En l’espace de deux mois, les propriétaires de chiens y ont déjà inscrit plus de 400 donneurs potentiels.

 

« J’ai reçu l’appel de notre vétérinaire. Elle avait, sur la table d’opération, une femelle Teckel, qui avait été écrasée par une voiture. Une transfusion était nécessaire, la vétérinaire avait besoin de sang dans la demi-heure ou plus tard dans l’heure suivante. »

Originaire d’un petit village de Moravie centrale, Veronika Školoudíková est propriétaire d’un dogue allemand appelé Rocky, un chien assez impressionnant avec ses 80 kilos, dont le sang a déjà été donné à trois reprises. La situation que Veronika décrit est fréquente : le sang canin est rare, car particulièrement difficile à conserver. Pour faciliter la recherche de donneurs, elle aussi compliquée en raison du nombre élevé de critères à respecter, une équipe de bénévoles a créé, en mai dernier, sur Internet, un registre de chiens donneurs de sang, le premier du genre en République tchèque.

Alžběta Ruschková fait partie de cette équipe :

« L’idée est venue de mon amie. Elle a fait la triste expérience de ne pas avoir réussi à trouver rapidement de donneur de sang pour sa chienne malade, qui est morte par la suite. »

« L’objectif de notre registre est de trouver un donneur le plus rapidement possible, en connectant les propriétaires de donneurs potentiels avec les gens qui ont besoin de leur aide. Ce que nous proposons est un registre en ligne, où les volontaires peuvent s’inscrire pour donner du sang de leur chien. Lorsque quelqu’un a besoin d’une transfusion pour son chien, il peut facilement trouver un donneur à proximité de son domicile, via son code postal. Il peut contacter la personne en question via un formulaire en ligne. »

« Nous respectons la vie privée des gens et ne mentionnons pas leurs coordonnées sur le site. Ce qui s’affiche sur le site, ce sont uniquement les données qui concernent les chiens. Ensuite, toute la communication se passe uniquement entre les maîtres des chiens. Le prélèvement de sang et la transfusion sont ensuite effectués chez le vétérinaire de leur choix. »

Au niveau médical, il existe certaines particularités à respecter chez nos compagnons à quatre pattes. Tout d’abord, huit groupes sanguins sont connus chez le chien. Pour une première transfusion, l’animal peut recevoir n’importe quel type de sang, mais il n’en est pas de même pour la seconde.

Alžběta Ruschková explique quelles sont les conditions requises pour les chiens donneurs :

« Seuls les chiens qui sont suffisamment grands peuvent donner leur sang. Le chien doit peser plus de 20 kilos, être en bonne santé et avoir entre 2 et 8 ans. Sinon, le prélèvement serait trop risqué pour eux. »

« Les gens qui n’ont pas de chiens peuvent nous aider, aux-aussi, dans notre démarche. Ils peuvent distribuer des affiches et des brochures, informer les vétérinaires de notre initiative. Ils peuvent aussi nous aider financièrement. Toutefois, notre objectif n’est pas de collecter de l’argent. C’est une initiative à but non lucratif, une activité que nous exerçons durant notre temps libre pour sauver des chiens malades. »

Chez les Tchèques, qui se rangent parmi les plus grands amateurs de chiens au monde (près de 43% de ménages tchèques en possèdent au moins un, selon les statistiques), le projet remporte un franc succès :

« Depuis le lancement du site, nous n’avons que des retours positifs. Les vétérinaires en particulier se réjouissent de notre initiative, car elle facilite leur travail. Car s’il existe, en Tchéquie, quelques banques de sang pour animaux, il est compliqué d’en obtenir, car il ne se conserve pas longtemps. Notre projet les aide et aide aussi leurs clients. »

 
 
Auteur: Český rozhlas Radio Praha
 
Ajoutée: 10.07.2019
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Vie&Travail
 
 

La ferme des frères Mašín bientôt...

Ils font partie des personnalités tchèques les plus controversées de l’histoire du XXe siècle : les...

 
 
Vie&Travail
 
 

Ces vestiges du passé communiste qui...

La transition tchèque vers la démocratie et le capitalisme date d’il y a trente ans, mais les vestiges du...

 
 
Vie&Travail
 
 

La fin d’un mois tchécophone pour les...

Pendant quatre semaines, l’Université Charles de Prague sort de sa torpeur estivale pour accueillir des...

 
 
Vie&Travail
 
 

En Tchéquie aussi, les consommateurs...

Les Tchèques consomment davantage d’œufs issus de systèmes d’élevage de poules alternatifs et les...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…