HOMEPAGE

Vie&Travail

 

Brno et Rennes ont célébré les vingt ans du master franco-tchèque d’administration publique

 
photo:  (Journée portes ouvertes à la Faculté de l'économie de Brno, photo: Magdalena Hrozínková)
 

Depuis 1999, l’Université Masaryk de Brno et l’Université de Rennes 1 offrent aux jeunes Tchèques l’opportunité d’étudier le master franco-tchèque d’administration publique (MFTAP). En ce mois de juin, le programme a célébré ses vingt ans d’existence, tandis que l’Université Masaryk, elle, a fêté son centenaire.

 

Au cours des vingt dernières années, près de 350 étudiants ont ainsi obtenu une formation approfondie en administration publique, en droit et en économie. Parmi eux, Romana Dvořáčková qui a obtenu son diplôme en 2015.

« C’étaient des années d’études assez intenses. Nous avons étudié en français et en tchèque, principalement l’économie et l’administration publique. Je me souviens en particulier de mon stage de deux mois en Bretagne. Je l’ai effectué au sein d’une mission locale et il était très intéressant pour moi de découvrir le fonctionnement de cette institution. Actuellement, je travaille dans une banque à Prague où je suis chargée, entre autres, de la clientèle française. »

Le master franco-tchèque d’administration publique est un cursus en deux ans, qui se déroule donc en République tchèque et en France. Les enseignements sont dispensés à la Faculté d'économie et d'administration de Brno et à l’Institut de préparation à l’administration générale (IPAG) de Rennes par des spécialistes et professeurs des deux pays.

Yvon Rocaboy, professeur à l’Université de Rennes 1, nous en dit plus sur les objectifs et le déroulement du master :

« Le programme est né, il y a 20 ans, à l’initiative de l’Ambassade de France qui souhaitait développer des relations académiques entre la République tchèque et la France, et aussi de la volonté de quelques personnes à Brno et à Rennes de nouer des contacts et de mettre en place une formation un peu originale dans le domaine de l’administration publique. »

A qui cette formation est-elle destinée ?

« C’est un programme pluridisciplinaire, donc tous les types de cursus académiques sont étudiés. Nous avons des étudiants qui ont un background en économie, d’autres en droit, nous accueillons beaucoup de littéraires, de linguistes et de sociologues. Cette sorte de pluridisciplinarité donne au programme un caractère original. Elle fait que la formation que reçoivent ces étudiants est unique et utile. »

Une bonne connaissance du français est une condition sine qua non d’admission au programme, comme l’explique Jiří Špalek, maître de conférences à la Faculté de l’économie de l’Université Masaryk :

« C’est un programme sélectif, c’est ainsi qu’il a été conçu dès le départ. Mais puisque nous assistons ces dernières années à une baisse de l’intérêt pour le français dans les collèges et lycées, le nombre d’étudiants intéressés par notre programme franco-tchèque diminue également. Pour cela, nous faisons une promotion du master dans toute la République tchèque et finalement, nous arrivons à sélectionner chaque année une vingtaine d’étudiants francophones brillants. Chaque nouvelle promotion compte entre quinze et vingt-quatre personnes, pas plus, car le nombre de places pour les stagiaires dans les institutions publiques françaises et limité. »

> Après avoir terminé leur formation, qui comprend deux stages dans des institutions de l’administration publique en République tchèque et en France, ces jeunes cadres bilingues ont devant eux de belles perspectives professionnelles. Yvon Rocaboy et Jiří Špalek précisent :

« Après leur diplomation, ces étudiants qui ont un profil particulier, une double compétence en économie et en langues, obtiennent des postes intéressants et bien rémunérés, dans la fonction publique comme dans le privé. Ils ont des parcours parfois exceptionnels : certains de nos anciens étudiants ont même fait l’ENA en France. »

« Les diplômés du programme MFTAP sont très sollicités par des entreprises privées à Brno. Certains d’entre eux travaillent dans des institutions européennes, dans des ministères tchèques ou dans d’autres institutions publiques. Souvent, ils accueillent à leur tour de jeunes stagiaires de notre programme. Certains de nos anciens étudiants se sont installés en France, parfois aussi pour des raisons personnelles. Ils réussissent en général à embrasser une carrière au sein de l’administration publique française. C’est une preuve du succès de ce master franco-tchèque. »

Pour plus de détails sur le programme MFTAP, consultez le site .

 
 
Auteur: Český rozhlas Radio Praha
 
Ajoutée: 26.06.2019
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Vie&Travail
 
 

Climat : la faculté de Lettres...

Depuis le début de l’année, le mouvement lycéen ‘Fridays for future’ rassemble régulièrement à Prague des...

 
 
Vie&Travail
 
 

L’oie de saint Martin, une tradition...

Le 11 novembre est certes entré dans l’histoire comme le jour de l’armistice de 1918, mais cette journée...

 
 
Vie&Travail
 
 

Le filet à provisions, une invention...

Accessoire privilégié des Tchèques pendant de longues décennies, le sac plastique est tombé en disgrâce...

 
 
Vie&Travail
 
 

Dans 100 jours, les Nations Unies s...

J-100, le compte à rebours est lancé pour l’édition 2020 du Model United Nations de Prague, une...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…