HOMEPAGE

Vie&Travail
 
Le tchèque
 
Informations générales

 

Le tchèque

 
photo:  (sxc.hu)
 

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue tchèque est une langue à flexion, ce qui veut dire que les mots se déclinent (leur terminaison change) selon leur fonction dans la phrase.

 
 

Où parle-t-on le tchèque ?

On trouve beaucoup de personnes parlant le tchèque en Autriche (tout particulièrement à Vienne), en Pologne , en Allemagne , en Ukraine et en Croatie (dans les environs de Daruvar) et en Roumanie de l'Ouest (Banat). Quelques dizaines de milliers de Tchèques vivent en Slovaquie où ils sont restés après laséparation de la Tchécoslovaquie (en 1993).

Le tchèque est parlé également en dehors de l'Europe, en Australie, au Canada et surtout au Etats-Unis, où se trouve le plus grand nombre de Tchèques vivant hors du pays. Les communautés les plus importantes se trouvent à New York, à Chicago ou à Cleveland, mais aussi dans les régions agricoles du Texas, Wisconsin, Minnesota et Nebraska. Au total, un peu plus de 90 000 Tchèques vivent aux Etats-Unis (d'après le dernier recensement de 1990).

Comment parle-t-on en République tchèque ?

En République tchèque, la seule langue officielle est le tchèque. Il est utilisé par environ 96% de la population . Vous pouvez cependant y entendre aussi le slovaque, l'allemand, le polonais et le rom.

La création de la langue tchèque

"Le passé millénaire coule à travers chaque mot. Nous faisons quelque chose d'ancestral et historique quand nous parlons tchèque." (Karel Čapek)

Les débuts de la langue tchèque remontent à la fin du 10ème siècle , quand le tchèque a commencé à se séparer de l'ancestrale langue commune – le slave ancien ou slavon . Les premiers documents écrits témoignant de son existence datent de cette époque (par exemple les noms propres tchèques Mysläta, Boleslav, Mělník sur les dinars tchèques du tournant du 10ème et du 11ème siècle), mais ils sont tout à fait marginaux. Les preuves sont nettement plus abondantes dans la seconde moitié du 11ème siècle et ce n'est qu'à partir de cette époque que nous pouvons considérer le tchèque comme une langue historiquement attestée.

Au Moyen Age , le tchèque s'est développé pour devenir la langue riche et travaillée d'une littérature de nombreux genres. Avec l'essor des Pays de la couronne de Bohême, la langue se diffuse à l'extérieur du territoire ; entre le 14ème et le 16ème siècle, on peut même parler d'un mouvement d'expansion. Le tchèque était utilisé en Haute Silésie, mais aussi en Hongrie et, bien évidemment, en Slovaquie. Le tchèque a eu une grande influence sur le polonais littéraire. Nous trouverons évidemment différents bohémismes dans d'autres langues (par exemple dans le russe) et les noms des armes hussites ont, à l'époque, traversé l'Europe (píšťala, houfnice).

La langue écrite et les dialectes

Toutes les personnes qui parlent tchèque se comprennent sans aucune difficulté. En même temps, une différence relativement grande entre la langue littéraire et la langue couramment parlée est une caractéristique significative de la situation linguistique tchèque.

La langue parlée, non littéraire, utilisée par la population est territorialement différenciée. En Bohême, il s'agit d'un interdialecte (structure supra-dialectique) appelé le tchèque commun , qui s'est développé sur la base des principaux traits du dialecte du centre de la Bohême. En Moravie, nous pouvons observer des différences plus prononcées entre les dialectes. Il s'agit de trois régions de dialecte  : la région de Haná (Moravie centrale), la région moravo-slovaque (Moravie de l'Est, Valaquie comprise) et la région de la Silésie.

La phrase suivante montre bien les principales différences :

  • Tchèque littéraire : "Dej mouku ze mlýna na vozík" 
  • Dialecte de la Moravie centrale : " Dé móku ze mléna na vozék"
  • Dialecte de la Moravie de l'Est : "Daj múku ze mlýna na vozík"
  • Dialecte silésien : "Daj muku ze mľyna na vozik".

Les différences entre le tchèque littéraire et le tchèque commun sont flagrantes (en comparaison avec d'autres langues), essentiellement parce qu'il ne s'agit pas d'un vocabulaire spécifique mais surtout de modifications systémiques , influençant les conjugaisons et les déclinaisons.

Particularités

La langue tchèque a une consonne spécifique, indiquée par la lettre ř . Une autre propriété caractéristique sont les sons r et l constituant une syllabe . C'est ainsi que l'on prononce sans problème les mots : vrh, vlk, strhl, svršky etc… Mais le tchèque groupe aussi d'autres consonnes qui mettent les étrangers en difficultés : zvlášť,vzplane ou même pštros et pštrosice.

A l'écoute

Le tchèque met toujours l'accent sur la première syllabe du mot . L'intonation de la phrase est majoritairement descendante, à l'exception des questions pour lesquelles nous attendons une réponse positive ou négative, où l'intonation monte.

L'orthographe

L'orthographe tchèque est basée sur le principe phonétique : à chaque son correspond habituellement une lettre.

Les plus anciens documents écrits en langue tchèque sont écrits en alphabet latin, qui contient moins de lettres qu'il n'y a de sons tchèques. Rapidement, on a commencé à utiliser des diagrammes , c'est-à-dire deux ou plusieurs lettres correspondant à un son.

Notre orthographe actuelle est caractérisée par l'utilisation de signes diacritiques , c'est-à-dire des accents indiquant la longueur des voyelles (ainsi nous pouvons distinguer les mots pravá (droite) de práva (les droits)) et des crochets au-dessus des consonnes comme š, ž, č, ř, ň, ou, éventuellement aussi ť, ď et ě, sons pour lesquels il n'y a pas de lettres correspondantes dans l'alphabet latin. Ce principe respecte très intelligemment la parenté phonétique des consonnes. Les règles de l'orthographe ont été formulés dès le début du 15ème siècle par Jan Hus dans son livre De ortographia Bohemica.

Nous avons cependant encore un autre signe diacritique, le petit cercle au-dessus de la lettre u = ů . Il s'agit d'une particularité historique et, du point de vue actuel, il n'y a aucune différence dans la prononciation des lettres ů et ú – les deux signes provoquant le même prolongement de la voyelle.

Le tchèque utilise donc un grand nombre de signes graphiques : a á b c č d ď e é ě f g h i í j k l m n ň o p q r ř s š t ť u ú ů v w x y ý z ž

Liens

 
Auteur:
 
Ajoutée: 11.01.2010
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Informations générales
 
 

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue tchèque est une langue à...

 
 
Informations générales
 
 

Les écoles supérieures tchèques...

Etudiez en République tchèque même sans connaître le tchèque !

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…