HOMEPAGE

Vie&Travail
 
Science et recherches
 
Les succès de la science tchèque

 

Le brevet tchèque pour la production de nanofibres a réussi au Japon

 
photo:  (contipro.cz)
 

Comparée en laboratoire, l’invention tchèque qui garantit une production de nanofibres jusqu’à dix fois plus grande par rapport à la technologie industrielle commercialisée la plus répandue, a attiré l’attention des participants du symposium Nanofibres 2012, qui s’est tenu au Japon. La société Contipro Bitech dans les laboratoires de laquelle a été créé la buse brevetée, l’a présentée au Japon à l’occasion des Journées technologiques tchéco-japonaises.  

 
 
La multibuse nouvellement évoluée atteint une production de fibres de 2 à 13 fois plus grande avec les matériaux le plus fréquents soumis aux essais. En même temps, elle permet d’obtenir des nanofibres même à partir de matériaux difficiles à traiter, mais utiles pour la médecine. A titre d’exemple, ces matériaux (par ex. l’acide hyaluronique) promettent d’être les plus intéressants pour la réparation des nerfs détériorés ou pour la régénération des muscles. Dans le domaine des nanofibres, la société Contipro Bitech a éveillé un vif intérêt dans le monde bien avant, quand elle a fait breveter sa technologie de production des nanofibres disposées dans la direction requise.

La nouvelle technologie brevetée tchèque n’a pas été présentée seulement au Japon. L’invention a également été présentée lors du congrès scientifique Electrospin 2012  en Corée du Sud. 

L’aspect spécifique de la nouvelle multibuse combinée est issu d’une simulation numérique de la distribution du champ électrostatique autour de divers types d’électrodes de filage. Une étude du principe physique du filage a permis d’obtenir une production de nanofibres plusieurs fois plus élevée par rapport à la technologie appelée filage « sans aiguille » que la littérature spécialisée désigne comme sans doute le moyen de production de nanofibres de productivité la plus élevée. 

Un éventail varié d’utilisation des nanofibres a été présenté lors du congrès, allant de l’industrie textile jusqu’aux applications médicales destinées à recouvrir les blessures, à travers des cloisons siphoïdes en nanofibres, destinées à absorber les huiles contenues dans l’eau.

Liens

 
Auteur: MZV
 
Source: www.contipro.com
 
Ajoutée: 05.07.2012
 
 
 

Sur un sujet pareil

 
Les succès de la science tchèque
 
 

Most prestigious scientific award...

Being awarded the title Česká hlava (“Czech Brains...

 
 
Personnalités de l’histoire
 
 

Johann Gregor Mendel, fondateur de la...

Contemporain de Darwin, naturaliste, découvreur des lois fondamentales d’hérédité, moine et abbé au...

 
 
Les succès de la science tchèque
 
 

IKEM – sigle pour le sauvetage des...

Dans leur langage, les Tchèques utilisent tout à fait couramment le sigle IKEM. Mais, ils ne sauraient...

 
 
Les succès de la science tchèque
 
 

Le brevet tchèque pour la production...

Comparée en laboratoire, l’invention tchèque qui garantit une production de nanofibres jusqu&rsquo...

 
Favoris

Histoire de l'art tchèque

Que s'est-il passé dans les arts au tout début de l'histoire tchèque ? Aujourd…

Conditions climatiques

La République tchèque est un Etat continental, situé dans les latitudes…

Les plus importantes découvertes actuelles

Au cours des dix dernières années, la recherche tchèque a fait des découvertes…

Le tchèque

Le tchèque fait partie du groupe des langues slaves de l'ouest. La langue…